QUESTION ÉCRITE Grand Paris Express : le report de la ligne 17 est un non-sens

Question écrite de la députée Clémentine Autain à la Ministre des transports suite à l’annonce du report de la ligne 17 et de plusieurs autres lignes du Grand Paris Express

Nous nous félicitons du maintien de la ligne 16 dans les délais prévus, tant cette ligne est nécessaire pour la ville de Sevran pour assurer une véritable égalité des territoires. Mais l’annonce du report de la ligne 17 est un non-sens. Pourquoi desservir uniquement le Triangle de Gonesse et pas le parc des expositions ? Ce choix est une hérésie écologique et économique.

Le Grand Roissy sera le grand perdant

La livraison de cette ligne dans les temps reste possible, notamment en réalisant des économies en suivant le tracé du projet CARMA et non celui favorable à Europacity. Le territoire du Grand Roissy sera le grand perdant de ce choix injuste du gouvernement : 289 000 salariés, 70 millions de passagers aériens, 2 millions de visiteurs du Parc international des expositions de Villepinte.

Ce choix de l’État constitue un abandon

Il en va de même pour le report à 2030 de la liaison à l’aéroport Charles de Gaulle, un premier pôle économique de notre territoire, qui représente 42% du PIB de la Seine-Saint-Denis et 6,5% de l’emploi francilien. Dans les années qui arrivent, la construction d’un nouveau terminal (T4), équivalent à la fréquentation de l’aéroport d’Orly. Cela ne fera qu’allonger le temps de parcours Paris-Roissy, de 42mn aujourd’hui à 82mn en 2030.

Ce choix de l’État constitue un abandon du bassin d’emploi de Roissy. Pire encore, comment imaginer alors la réussite des Jeux Olympiques de Paris sans cet équipement fondamental ?

Clémentine Autain demande à Madame la ministre des transports de revoir sa copie et d’assurer la livraison de la ligne 17 sans délai. Il en va de la vitalité économique du Grand Roissy.