La journée marathon de Caroline FIAT pour défendre les EHPAD

dans Caroline Fiat, Fin de vie, Nos parlementaires

Pour dénoncer la situation alarmante dans les Ehpad, Caroline Fiat était, mardi 30 Janvier, sur tous les fronts. Sa journée s’est ponctuée de nombreuses interventions dans les médias (BFMTV, LCP, France Inter, etc…) pour alerter sur l’ « urgence sanitaire » dans laquelle se trouve les Ehpad :

  • Manque de moyens : On compte en moyenne dans les Ehpad un personnel pour deux résidents et un soignant pour 12 ou 14 résidents, voire plus dans certains Ehpad ! Caroline Fiat exige que ce ratio augmente à un aide-soignant pour six résidants. « On fonctionne avec le ratio personnel/résidents qui date des maisons de retraite. Aujourd’hui, on ne rentre pas en Ehpad autonome donc il faut accompagner la dépendance » a-t-elle fait remarquer sur LCP.
  • Maltraitance institutionnelle : Ce manque de moyens empêche le personnel de respecter les 14 besoins fondamentaux et génère un sentiment de mal-être au travail. En tant qu’aide-soignante de nuit, Caroline Fiat en a témoigné.
  • Souffrance au travail : Le nombre d’accidents du travail déclarés en Ehpad est plus élevé que dans le secteur du bâtiment et des travaux publics ! Qu’on ne s’étonne pas que le taux d’absentéisme au niveau national y soit l’un des plus élevés également : de l’ordre de 10%.

Pour étouffer la mobilisation qui s’annonçait, Agnès Buzyn, Ministre de la Solidarité et de la Santé, a promis 50 millions d’euros supplémentaires… en vain. Après un calcul rapide, cette somme apparaît dérisoire : « 50 millions d’euros pour 7258 établissements, cela fait 0,15 équivalent temps plein d’aide-soignant supplémentaire par Ehpad, c’est-à-dire même pas une heure par jour, il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles » explique Caroline Fiat.

La mobilisation, organisée par les syndicats (CGT, CFDT, FO, Unsa, CFTC, CFE-CGC et SUD) a donc bien eu lieu. Caroline Fiat s’est rendue devant le ministère de la Solidarité et de la Santé en soutien à ses collègues des Ehpad. Un tiers du personnel (hors personnels assignés) a participé à cette journée ! Un chiffre historiquement haut.

La députée insoumise y a également dénoncée le principe des Ehpad privés lucratifs. Ce business aussi appelé « or gris » consistent à rémunérer les actionnaires de grands groupes comme Korian ou Orpea au détriment des résidents qui subissent le mal vieillir à des prix indécents. Elle appelle à sortir de cette logique : « Le privé lucratif n’a pas lieu d’exister en France. On n’a pas à se faire de l’argent sur des êtres humains. On parle de soin » a-t-elle affirmé sur LCP.

Cette journée marathon s’est terminée par une conférence débat sur « Hôpitaux menacés, santé en danger » à Villejuif en présence de Frédéric Pierru (Sociologue) et de deux syndicalistes.

Tract : https://​materiel​.lafranceinsoumise​.fr/​p​r​o​d​u​i​t​/​t​r​a​c​t​-​a​-​t​e​l​e​c​h​a​r​g​e​r​-​m​o​y​e​n​s​-​e​h​p​ad/