Question écrite au ministre de l’intérieur, sur la prise en charge par l’État des mineur-e-s étranger-e-s

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Question écrite de Danièle Obono publiée au Journal Officiel le : 26/09/2017 page : 4527

 

« Mme Danièle Obono interroge M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur la prise en charge par l’État des mineur-e-s étranger-e-s non accompagné-e-s. Selon un récent rapport de la commission des affaires sociales du Sénat, ce sont près de 13 000 mineur-e-s non-accompagné-e-s (MNA) qui sont actuellement pris-e-s en charge par les conseils départementaux. Mais le dispositif de répartition des MNA entre départements, mis en place depuis 2013, ne soulage que partiellement les départements les plus concernés par l’arrivée de jeunes migrant-e-s. Les coûts imposés pour ces départements lors de la phase d’évaluation de la minorité sont très supérieurs à la compensation accordée par l’État. Par ailleurs, la coordination de tous les acteurs et actrices concerné-e-s par la prise en charge des MNA montre souvent des lacunes préjudiciables à ces publics. À Paris, depuis le début de l’année 2017, ce sont plus d’une centaine de mineur-e-s étranger-e-s qui se sont ainsi retrouvé-e-s à la rue, livré-e-s à eux-mêmes pendant des semaines, dans le quartier de la Goutte d’Or et de La Chapelle du 18e arrondissement mais aussi dans les 10e et 19e arrondissements. S’il faut saluer l’action des habitant-e-s, des associations et des services sociaux qui se sont aussitôt mobilisés pour leur apporter une aide d’urgence, la situation est loin d’être réglée du fait notamment du manque de moyens humains, matériels et financiers qui permettraient d’assurer leur prise en charge globale et durable. C’est pourquoi elle l’interpelle solennellement sur la situation des jeunes migrant-e-s non accompagné-e-s. Elle souhaite connaître les mesures, urgentes et pérennes, que le Gouvernement envisage de prendre à court et à moyen termes pour accueillir dignement ces parfois très jeunes enfants en grande précarité. »

 

Nous sommes en attente de sa réponse, affaire à suivre…

 

Retrouvez ici la question sur le site de l’Assemblée où vous pouvez être alertés de la publication de la réponse.

 

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire