Le programme : deux jours pour voter et faire voter !

dans Actualités, Programme

Cher·e·s insoumis·es,

Nous sommes maintenant plus de 430 000 à la France insoumise et nous disposons d’un programme, l’Avenir en commun, vendu à plus de 260 000 exemplaires. Une quarantaine de livrets thématiques détaillent ces propositions thématiques !

C’est le moment de voter et de faire voter pour la France insoumise et son candidat Jean-Luc Mélenchon. Pourquoi ?

Parce qu’il est le seul à répondre aux quatre urgences qui se présentent aujourd’hui face à nous :

– l’urgence démocratique, en proposant la convocation d’une Assemblée constituante pour passer à la 6e République et en finir avec la monarchie présidentielle ;

– l’urgence sociale, grâce à l’augmentation des salaires (hausse du smic et du point d’indice des fonctionnaires) et à la répartition des richesses. Il permettra à tou·te·s de se soigner et privilégiera le progrès humain, par la culture, l’éducation et la recherche ;

– l’urgence écologique, en tenant compte de la crise climatique pour appliquer la règle verte et effectuer les transitions énergétique (100 % renouvelables et sortie du nucléaire) et agricole qui s’imposent ;

– l’urgence géopolitique enfin, pour faire de la France une Nation indépendante et engagée au service de la paix grâce au renforcement de l’ONU et à la sortie de l’Otan.

La campagne instructive que nous menons repose sur vous ! Prenez connaissance des derniers arguments afin de les diffuser et de les faire connaître avant le premier tour :

Découvrez et partagez les clips de campagne :

Découvrir l’essentiel des mesures, chercher une mesure précise et consulter le détail de nos propositions. Retrouvez le programme :  

Pour répondre aux différentes critiques, consultez et partagez la rubrique #JLMDésintox.

Enfin, pour agir et faire connaître tous ces arguments, vous disposez de plusieurs outils de campagne : faire du porte-à-porte et utiliser le mélenphone.

Charlotte Girard et Jacques Généreux, coordinateurs de l’Avenir en commun

Clémence Movire et Boris Bilia, cosecrétaires du travail programmatique