Réseaux sociaux et contrefaçons

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
melenchon reseaux sociaux-3

Petite anecdote de l’été. Des dizaines de gens ont découvert l’existence d’un groupuscule nazillon en partageant leurs propos haineux à propos de l’état de santé supposée de Simone Veil pour s’en indigner Ces situations se multiplient. Involontairement, ils ont contribué à propager eux-mêmes ce qu’ils croyaient combattre. Je connais. Combien d’autres propagent des rumeurs, des calomnies sur mon patrimoine, ma prétendue montre Rolex etc. C’est à chaque fois un piège. Que faire : dénoncer le procédé lui fait de la publicité, ne pas répondre lui laisse le champ libre. Je crois que la meilleure stratégie est celle du coupe-feu. Que chacun de mes amis ne répercute pas ces messages frauduleux et mensongers.

D’autres fois, c’est la confiance sans précaution qui perd les naïfs de bonne volonté. Sur la toile, « Méfiez-vous des contrefaçons » ! Le slogan des « Guignols de l’info » s’applique parfaitement au décor de la campagne électorale sur les réseaux sociaux. Cet été, nous avons débusqué plusieurs « faux compte » Mélenchon sur Facebook. Le principe ? Se faire passer pour moi pour tromper mes amis et mes soutiens. Mais les faux comptes sur Facebook se multiplient. Un escroc (homme ou femme) a poussé la manipulation très loin contre moi. Ce compte a imité toute la présentation de mon compte personnel : la photo de profil, la photo de couverture, le nom du compte et le « surnom » pour avoir une imitation quasi parfaite. Seule différence notable : il y avait un accent sur le « e » de mon nom sur le faux compte tandis qu’il n’y en a pas sur le vrai. L’usurpation était totale. Mes textes étaient reproduits, signés du « JLM » qui les caractérise sur ma page Facebook officielle. Le faux-compte a antidaté un certain nombre de publications afin de faire un « historique » qui puisse sembler similaire à celui de mon compte réel. Plusieurs amis ont été trompés ou ont failli l’être. J’ai reçu plusieurs messages affolés cherchant à savoir le vrai ou à m’alerter. Autant de temps passé à répondre, expliquer, et ainsi de suite. Falsification à un bout, envahissement à l’autre.

Ces méthodes sont celles de l’extrême droite dans l’histoire. Hier contre Jean Jaurès, Roger Salengro, Léon Blum et combien d’autres. Aujourd’hui contre moi et nombre d’autres. La plus persistante rumeur propagée de cette façon serait que je cumulerai les fonctions de député européen et sénateur, ce qui est absolument impossible légalement et techniquement mais permet de jeter le venin de la suspicion alors que je ne cumule aucun mandat, contrairement à Mme Le Pen par exemple. D’autres répandent ainsi la rumeur selon laquelle je possèderai une montre Rolex dont le prix est précisé : 18 000 euros. C’est faux (pouvez-vous le répéter sans me demander confirmation s’il vous plaît ?) Je n’ai pas de Rolex et je n’en désire pas. Avant cela, toute sorte de calomnies ont circulé mon patrimoine. Je possèderai plusieurs maisons, appartements et voitures. Bien sûr tout est pure invention : mon patrimoine est déclarée chaque année aux autorités compétentes puisque je suis parlementaire européen, il est présenté sur ce blog. Quant aux voitures… je ne conduis pas et je n’ai pas de chauffeur !

Les manipulateurs qui se livrent à ce genre d’exercice ne reculent devant rien. Pour faire croire à l’histoire de la Rolex, le message prétendait que c’était une information tirée de la radio « France Info ». Au point que la radio a dû démentir sur son antenne ! Quant à mon prétendu patrimoine, c’est le Canard enchaîné dont le nom et la réputation ont été usurpées pour me salir. Mais le plus blessant est pire encore. C’est de voir par exemple la calomnie sur la montre relayée par un militant d’EELV et celle sur mon patrimoine rediffusée par une responsable PS des Yvelines… L’extrême-droite et ses méthodes ont parfois des relais inattendus. Relayer la calomnie, s’amuser à propager des rumeurs, c’est permettre un harcèlement dont les plaisantins n’ont peut-être pas idée. Car il faut alors répondre des dizaines de fois aux amis stupéfaits, expliquer à la famille et aux proches et ainsi de suite. Ceux qui utilisent ces méthodes savent parfaitement bien quel venin ils jettent dans toute la vie des autres d’une façon obscène.

Ces harcèlements peuvent parfois très mal tourner. C’est ainsi qu’un jour le ministre allemand Schäuble vit s’avancer vers lui une femme avec un bouquet de fleurs. Le service d’ordre laissa s’approcher. Elle lui a tiré une balle à bout portant qui la laissé comme on le voit aujourd’hui dans sa chaise roulante. Car les harceleurs créent « une ambiance » et tissent toutes sortes de réseaux sur la base de leurs délires. Cet été, le plus stupéfiant a été de découvrir que l’auteur du faux compte Facebook à mon nom répondait aux messages privés en donnant aussi une adresse email à mon nom ! Et qu’il a engagé une correspondance avec plusieurs amis qu’il a dupés un temps. Ses courriers ne manquaient pas de sel. Au bout d’un moment, en effet, il proposait des places dans un futur gouvernement ! Incroyable !

Le but de la manœuvre est évidemment de me décrédibiliser. Une présentation bâclée des textes, des promesses de postes ministériels farfelus, etc. Rien de tel pour nuire et décrédibiliser ce que nous faisons. Et au passage, pour se confectionner petit à petit un carnet d’adresse de certains de mes soutiens pour mieux me salir demain ? Ce n’est pas la première fois malheureusement. De telles usurpations sont arrivées à d’autres responsables politiques. Dans un cas au moins l’usurpateur allait jusqu’à afficher sa fausse identité sur son répondeur téléphonique. Dans deux autres cas, l’affaire s’est terminée à l’internement d’office pour ceux qui s’étaient livré à ces semaines de harcèlements. On verra dans le cas qui m’a occupé. Car bien sur, mon équipe, mon avocate Raquel Garrido, veillent et organisent les répliques que la loi permet. Mais soyez bien certains que nous ne nous laisserons pas faire. De votre côté, vous qui me lisez, qu’il s’agisse de moi ou de qui que ce soit d’autre, vous avez aussi le moyen de bloquer les rumeurs et les infamies : refusez de les propager.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire