Démantèlement de Fret SNCF : Une catastrophe écologique, économique, sanitaire et sociale

pARTAGEZ

Communiqué du groupe LFI-NUPES

En décembre dernier, cédant aux exigences de la commission européenne, le gouvernement annonçait la mise en place d’une procédure de discontinuité de Fret SNCF.

Cette décision aura pour conséquence la cession de 62 locomotives ainsi que des 23 flux les plus rentables au privé, avec l’impossibilité pour l’entité publique de se repositionner dessus pendant 10 ans ainsi que la suppression de 500 postes de cheminots.

Après des années de plans sociaux, la macronie a décidé de liquider de manière définitive l’opérateur public historique, jetant des milliers de camions supplémentaires sur les routes.

Face à cette situation nous avons demandé, le 29 mars dernier, en application de l’article 50-1 que le gouvernement vienne s’expliquer devant la représentation nationale.

Le démantèlement de Fret SNCF est une catastrophe écologique, économique, sanitaire et sociale !

Les avantages du rail sur la route ne sont plus à démontrer : moins d’accidents, moins de congestion sur les routes, moins de pollution sonore et atmosphérique.

Le fret ferroviaire est un allié précieux dans la nécessaire bifurcation écologique et sociale à opérer : il doit faire l’objet d’un grand plan d’investissement et d’une stratégie nationale, mise en œuvre à travers une entreprise 100% publique, unique et intégrée, quitte à désobéir aux règles européennes lorsqu’elles sont contraires à l’intérêt général et national.

Notre groupe parlementaire demande l’arrêt immédiat de la procédure de discontinuité, incompatible avec l’objectif de doubler la part modale de marchandises transportées par rail d’ici 2030, fixé par le gouvernement lui-même.

Nous appelons à participer massivement à la manifestation unitaire appelée par les 4 syndicats représentatifs de cheminots, soutenue par la Fédération européenne des travailleurs des transports, le mardi 28 mai 2024 à 12h30 Place d’Italie

Dernières actualités

Rechercher