Communiqué du groupe parlementaire LFI-NUPES

Aujourd’hui nos débats s’arrêtent à l’Assemblée nationale, du seul fait du gouvernement qui pouvait les prolonger. Macron a décidé que les représentants du peuple n’auraient pas le droit à plus de 9 jours pour débattre de l’obligation infligée aux français de travailler 2 ans de plus. C’est et cela restera un déni démocratique. Mais cela aura au moins permis de rejeter l’article 2 de ce projet.

Le groupe de la France insoumise/NUPES s’est opposée, pied à pied, à chacune des propositions de la loi macroniste, injuste et cruelle. Les amendements déposés étaient nécessaires et utiles, pour mettre le gouvernement face à ses mensonges et à ses arnaques : sur les femmes « grandes gagnantes », sur les pensions minimum à 1200 euros pour tous qui aux dernières nouvelles, et sans certitude,  ne  concernent plus que 40 000 après 2030, sur la « roue de la fortune des carrières longues », sur l’insincérité économique de la réforme et sur les « 90.000 chômeurs » et la baisse de 3% des salaires que produira cette réforme.

La réforme des retraites n’a pas été adoptée à l’assemblée, elle est rejetée massivement  dans le pays ! Le combat continue. La place des députés est maintenant dans la rue, en soutien aux grévistes, au peuple et à la jeunesse mobilisés. 

A partir du 7 mars, on bloque tout ! Jusqu’au retrait !

pARTAGEZ

Facebook
Twitter
WhatsApp
Telegram
LinkedIn

Dernières actualités