Macron, de la COP27 à Charm el-Cheikh à la COP 49-3 à Paris !

Communiqué de presse des député·es LFI-NUPES membres de la commission Développement durable

Les grandes déclarations du président Macron en ouverture de la COP27 en Égypte ne cachent plus le naufrage de la politique environnementale de la France.

En effet quelques jours plus tôt le Gouvernement Borne a activé, pour la quatrième fois consécutive, un 49.3 sur le budget et a de fait écarté sans ménagement les amendements historiques pour le climat adoptés par l’Assemblée nationale.

Les 12 milliards d’euros supplémentaires pour la rénovation thermique ont été balayés d’un revers de main. Les 12 millions de Français qui sont en situation de précarité énergétique devront donc attendre alors que l’hiver arrive et que les factures énergétiques augmentent. Le climat attendra également alors que le secteur du bâtiment est un des secteurs les plus émetteurs.
Exit aussi les 3 milliards pour le ferroviaire pour renforcer le fret, soutenir les petites lignes ou encore développer les trains de nuit.

La communication n’y suffit plus, le Gouvernement signe définitivement le caractère néfaste de son inaction prolongée face à l’urgence climatique. Il avait pourtant là une occasion unique de valider des actions concrètes et immédiates pour prendre la bonne trajectoire. Encore raté !