Propos racistes dans l’hémicycle : La NUPES demande la plus haute sanction

Communiqué de l’intergroupe de la Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES)

Le Rassemblement national a donné à voir son vrai visage aujourd’hui à l’Assemblée nationale. Alors que notre collègue Carlos Martens Bilongo posait une question sur la situation des migrants en Méditerranée, le député RN Grégoire De Fournas a lancé dans l’hémicycle « Retourne en Afrique ! ». Cette insulte raciste est la marque du projet d’extrême droite : stigmatiser en fonction de la couleur de peau, diviser le peuple français.

Grâce à la réaction immédiate d’une grande majorité de députés, la séance a été suspendue. Le bureau de l’Assemblée se réunira demain de façon exceptionnelle pour émettre une sanction. Nous demandons la plus haute sanction prévue par notre règlement soit la censure avec exclusion.

Nous constatons que l’ensemble du groupe RN manifeste sa solidarité avec le député De Fournas, partageant ainsi la responsabilité et la portée de ces propos racistes. Nous sommes atterrés de voir que le député De Fournas choisit le mensonge pour défense, en modifiant la phrase qu’il aurait prononcé.

Nous apportons tout notre soutien à notre collègue député Carlos Martens Bilongo et, à travers lui, à toutes celles et ceux qui subissent le racisme au quotidien dans notre pays.