Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise.

En 2010, la FIFA choisissait le Qatar pour organiser la Coupe du monde de football 2022.

Depuis, révélations après révélations, il s’est avéré que cette Coupe du monde se transformait peu à peu en une « coupe immonde » : maltraitance des ouvriers immigrés travaillant sur les chantiers allant jusqu’à la mort de 6500 d’entre eux à cause de leurs conditions de travail ; droits de l’Homme non respectés dans le pays et droits des LGBTQ+ bafoués ; sept des huit stades dans lesquels se dérouleront les matchs seront climatisés à ciel ouvert, alors que notre planète brûle ! Et la liste est encore longue.

Au vu des conditions politiques, sociales et climatiques actuelles, les députés de La France insoumise expriment leur plus vive indignation devant le spectacle intolérable de cette coupe du monde au Qatar.

Nous attendons du gouvernement, des autorités politiques françaises et du Président de la République une réponse politique forte.Le gouvernement de la France ne peut cautionner de telles positions qui vont à l’encontre de ses valeurs, représentées par sa devise Liberté, Egalité, Fraternité.

Nous appelons le gouvernement français et le Président de la République à saisir le Comité des Droits de l’Homme de l’ONU pour évaluer la situation réelle du Qatar, dégagée de toutes les opérations de communication des autorités Qataries.

Nous exigeons aussi que les travailleurs maltraités sur les chantiers soient indemnisés au minimum à hauteur de 440 millions d’euros par la FIFA, tel que l’a exigé Amnesty International. La France ne peut rester neutre et détourner le regard sur ce qu’il se passe actuellement au Qatar et sur l’organisation de cette coupe du monde de football.

Nous soutiendrons toutes prises de positions claires du mouvement sportif et des joueurs eux-mêmes qui feraient entendre leur indignation.

Nous nous joignons également et encourageons le grand mouvement de protestation populaire qui monte dans le pays.