Macron parachève le démantèlement du lycée professionnel

La réforme de la voie professionnelle présentée ce jour par le Président de la République parachève le processus de démantèlement du lycée professionnel.

Dictées par le MEDEF et MacKinsey, les annonces d’Emmanuel Macron marquent le renoncement du Président de la République à la mission éducative du lycée professionnel. L’éducation nationale est remplacée par l’entreprise. Les enseignements par des stages. Les enseignants par des employeurs.

Il ne s’agit plus d’émanciper, d’élever le niveau de qualification et donc de maîtrise des savoirs professionnels de 650 000 lycéens. L’objectif tient désormais en la formation d’une main d’œuvre répondant aux besoins immédiats d’entreprises locales.

A l’heure des défis que nous impose le changement climatique, la voie professionnelle pourrait jouer un rôle de levier dans la bifurcation écologique de nos modes de product​​ion. Mais avec cette nouvelle réforme le Président de la République lui porte un nouveau coup après que le lycée professionnel ai perdu 1 200 postes d’enseignants et 20 000 élèves depuis la contre-réforme Blanquer de 2018.

La France insoumise propose à l’inverse de faire de la voie professionnelle la voie d’excellence de la bifurcation écologique et solidaire. En augmentant le nombre de lycées professionnels, agricoles et maritimes ; en ouvrant de nouvelles filières ; en favorisant les poursuites d’études par l’abrogation de parcoursup, l’ouverture de places en BTS et IUT ; en instaurant une allocation d’autonomie de 1 063 euros par mois pour les lycéens de la voie professionnelle ; en rétablissant le bac pro en 4 ans nous pouvons émanciper une jeunesse majoritairement issue des catégories populaires. Stratégique pour le devenir du pays, le lycée professionnel sera reconstruit.