Déroulé-type des Assemblées de circonscription

élections législatives

Les Assemblées de circonscription auront lieu le mardi 14 décembre 2021.

Afin que nous puissions inviter tou·tes les soutiens de la campagne de Jean-Luc Mélenchon aux Assemblées de circonscription, nous souhaitons qu’elles soient toutes organisées, dans la mesure du possible, à la même date. Cependant, là où l’assemblée de circonscription ne peut se tenir le 14 décembre, il est possible de le faire dans la semaine du 13 au 19 décembre 2021.

Vous trouverez ci-dessous le déroulé proposé. Téléchargez le document en cliquant sur le bouton ci-dessous.

Avant le début de l’Assemblée de circonscription

• Les animateur·rices des groupes d’action certifiés de la circonscription créent via le formulaire dédié un événement « Assemblée de circonscription » sur Action Populaire en indiquant la ou les circonscriptions concernées, la date, l’heure et le lieu de l’Assemblée de circonscription. Les Assemblées de circonscription seront validées et mis en ligne sur Action Populaire par le Pôle des groupes d’action.

• Imprimez des exemplaires de la feuille de route « Une majorité de l’Union populaire pour réaliser l’Avenir en commun » adoptée par la Coordination des espaces et de la Charte des candidat·es pour les distribuer aux participant·es de votre assemblée de circonscription.

• Prévoir un ordinateur muni d’enceintes et une connexion internet.

Les Assemblées de circonscription sont ouvertes à l’ensemble des soutiens de la campagne de Jean-Luc Mélenchon ayant signé sur le site mélenchon2022.fr avant le 8 novembre 2021, date de l’adoption par la Coordination des espaces du texte d’orientation « Une majorité de l’Union populaire pour réaliser l’Avenir en commun ». Un·e signataire ne peut participer qu’à une seule Assemblée de circonscription.

À l’entrée de la salle, les participant·es de l’Assemblée devront signer une feuille d’émargement en y indiquant leurs noms, prénoms, code postal, e-mail utilisés pour se connecter à Action Populaire. Une animatrice et un animateur, d’au moins deux groupes d’action certifiés de la circonscription (lorsque plusieurs groupes d’action certifiés existent dans la circonscription) veilleront à ce que la feuille d’émargement soit bien remplie par tou·tes. Cette feuille d’émargement devra être prise en photo ou scannée et jointe au formulaire de remontées des Assemblées de circonscription destiné au Comité électoral.

Étape n°1 : Introduction - 15 minutes

Désignation au consensus de l’équipe d’animation (une proposition de composition d’équipe d’animation peut être faite par les animateur·rices des groupes d’action certifiés de la circonscription initiateur·rices de l’Assemblée de circonscription). Elle est composée de quatre participant·es, à parité, issu·es d’au moins deux groupes d’action certifiés de la circonscription lorsque plusieurs groupes d’action certifiés existent dans la circonscription. Elle est chargée d’organiser la discussion et de remplir le formulaire de remontées des Assemblées de circonscription destiné au Comité électoral.

Un tour de présentation des participant·es peut être effectué.

Diffusion de la vidéo introductive (disponible en ligne prochainement).

Étape n°2 : Discussion politique - 30 minutes

En petits groupes, discussion (20 minutes) :

• Comment envisagez-vous l’articulation des campagnes présidentielle et législatives à l’échelle de votre circonscription ?
• De quelle façon pouvez-vous oeuvrer dans votre circonscription à la construction de l’Union populaire ?
• Comment collecter les parrainages des élu·es de notre circonscription pour la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle ? Guide de la recherche des parrainages

Restitutions des discussions (en 3 minutes) en plénière par un·e membre de chaque groupe. L’équipe d’animation propose une synthèse.

Étape n°3 : Proposition des chef·fes de file - 20 minutes

Conformément au texte d’orientation adopté par la Coordination des espaces, « Dans la perspective de la constitution d’une majorité de l’Union populaire, nous ouvrirons les investitures, au delà de ses rangs, à celles et ceux faisant le choix de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon et le programme l’Avenir en commun. (…) Nous pourrons, le cas échéant, envisager des désistements réciproques avec d’autres formations politiques. » À cette étape, les Assemblées de circonscription sont ainsi chargées de proposer des chef·fes de file. Ces chef·fes de file peuvent bien entendu devenir candidat·es mais leur rôle est d’abord d’animer, pendant la campagne, le collectif militant. « L’investiture définitive de nos candidat·es aux élections législatives interviendra à l’issue d’une Convention législative organisée au lendemain de l’élection présidentielle. »

« Nous voulons constituer une majorité représentative du peuple français. Nous appliquerons strictement la parité de nos candidat·es titulaires avec autant de femmes que d’hommes et engagerons pour y parvenir une action particulière destinée à susciter et accompagner les candidatures féminines. Nous veillerons à investir des candidat·es à l’image de la population et/ou emblématiques des insoumissions de la société : engagement associatif, syndical, travailleur·ses. » Les Assemblées de circonscription sont ainsi appelées à proposer au consensus un binôme paritaire de chef·fes de file, en précisant si elles le souhaitent la qualité de chef·fe de file titulaire ou suppléant·e.

Les animateur·rices de l’Assemblée communiquent la liste des candidatures déposées via le formulaire de candidature individuelle sur Action Populaire aux participant·es de l’Assemblée de circonscription. Les candidat·es présent·es peuvent prendre la parole (5 minutes maximum) pour présenter leur candidature.

• Si un large consensus apparaît, complétez le formulaire de remontées des Assemblées de circonscriptions en y indiquant les noms et coordonnées des chef·fes de file proposé·es par l’Assemblée.

• Si le consensus doit être recherché, organisez un tour de prise de parole en plénière.

• Si l’Assemblée considère qu’il lui faut davantage de temps de débat, qu’elle constate une absence ou un manque de candidatures, l’impossibilité de réaliser la parité, ou qu’elle ne parvient pas à désigner à un large consensus un binôme paritaire de chef·fes de file elle précise les éléments de contexte qui lui paraissent nécessaires et propose de mettre en place un plan de travail dans la perspective d’une prochaine réunion via le formulaire de remontée transmis au Comité électoral. Le Comité électoral pourra le cas échéant convoquer une nouvelle Assemblée de circonscription.

Étape n°4 : Calendrier des actions - 20 minutes

Afin d’entrer le plus rapidement possible en campagne, établissez un plan d’action pour les semaines à venir. Celui-ci peut notamment privilégier l’organisation d’une caravane de l’Union Populaire au sein de la circonscription.

Cas particulier des circonscriptions où le député·e sortant·e est membre du groupe La France insoumise à l’Assemblée nationale

L’étape 3 est modifiée :

L’élu·e sortant·e s’adresse à l’Assemblée pour présenter ses intentions. L’Assemblée échange sur cette base et transmet ses conclusions au Comité électoral via le formulaire de remontée des Assemblées de circonscription.