Olivier Véran met les hospitaliers sur des sièges éjectables

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise.

Le 3 Septembre dernier, le ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran a sorti le décret n°2020-1106 indiquant selon quelles modalités peuvent avoir lieu les suppressions d’emploi dans la fonction publique hospitalière.

Il compte sur l’état de crispation du pays et de la mobilisation des acteurs de la santé dans le cadre de la lutte contre la Covid19 pour ne pas rencontrer d’opposition.

Ce décret permettra aux hôpitaux de supprimer des postes plus facilement sans avoir à reclasser les fonctionnaires concernés.

Alors que le ministre nous explique que les 4 piliers du plan national ont pour but de ne pas surcharger les capacités hospitalières, il fait passer en catimini un décret permettant la poursuite des fermetures de services et de lits d’hôpitaux.

Reconnaitre le dévouement des soignants et en appeler à la responsabilité individuelle de chacun pour tenir compte de l’état d’extrême « fatigue » des personnels soignants, est de nouveau une opération de communication jouant sur l’empathie et l’affectif mais qui a pour réelle ambition de cacher la poursuite du démantèlement de l’hôpital public.

Décidément, Olivier Véran et Emmanuel Macron n’ont pas la même définition que nous du « quoi qu’il en coûte ». Pour nous, cela signifie que les moyens doivent être mis en place pour lutter efficacement face à cette crise. Pour eux, que le nombre de victimes est un coût acceptable pour poursuivre la destruction du service public hospitalier.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire