Calais : L’Etat interdit la distribution de repas aux exilé.e.s par les associations

Communiqué d’Anne-Sophie Pelletier, Leïla Chaibi, Eric Coquerel, Jean-Luc Mélenchon,Younous Omarjee 

Le Ministre de l’intérieur disciple de Sarkozy, Gérald Darmanin, interdit aux associations la distribution quotidienne de repas aux exilé.e.s présents à Calais. Cet acte indigne démontre une fois de plus le manque d’humanisme et le piétinement de la République par ce Gouvernement alors même qu’à Calais comme ailleurs ces associations et collectifs citoyens assurent ce que l’Etat se refuse de faire : assurer le minimum vital et sanitaire à ces populations.

Qui peut penser qu’affamer des hommes, des femmes et des enfants puisse résoudre la situation humanitaire à Calais ? Qui peut penser que l’envoi de 100 CRS en plus pour traquer les réfugié.e.s puisse améliorer les choses ?

Comme à son habitude, le Gouvernement cherche à caresser l’extrême droite, à bomber le torse, en optant pour un type de réponses sécuritaires démagogiques qui ne règlent rien et entraînent toujours plus de désordre et d’injustice . Cette surenchère démontre clairement l’incompétence criante et l’inhumanité de cet exécutif.

La France doit mettre des moyens pour accueillir humainement les exilé.e.s qui sont sur son sol. Au sujet de la situation particulière de ceux qui sont à Calais il est impératif de revoir les accords du Touquet qui font jouer à notre pays le rôle de garde-barrière de la Grande-Bretagne.