LPPR : privatisation de la recherche, précarisation des personnels & désorganisation des laboratoires

Intervention de Michel Larive auprès de la Ministre Mme Frédérique VIDAL au sujet du projet de loi de programmation de la recherche pour les années 2021 à 2030.

« La rentrée universitaire qui s’approche s’annonce sous haute tension. Un simulacre d’organisation fondée sur le « distanciel » masque mal la totale improvisation gouvernementale. Faute de moyens humains supplémentaires, les universités sont au bord de l’asphyxie. 

C’est dans ce contexte que vous avez choisi de passer en force, en « procédure accélérée », votre loi de programmation pluriannuelle de la recherche. 

On retrouve aujourd’hui un projet de loi similaire à celui qui a suscité la contestation du monde de la recherche en décembre dernier. Aucun enseignement n’est tiré de la crise sanitaire, alors que le sous-investissement chronique dans la recherche fondamentale est à l’origine de la fragilité de nos connaissances sur le coronavirus. Bien au contraire, votre loi consacre la privatisation de la recherche, précarise d’avantage les personnels et désorganise les laboratoires. Soyez donc assurés de nous trouver face à votre projet destructeur, aux côtés des chercheurs, des facultés, des laboratoires et des revues pour défendre la recherche publique. »