5G : la France insoumise demande la transparence « sans filtre » du gouvernement !

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise.

Les enchères françaises pour la 5G débuteront le 29 septembre. Les enjeux, à la fois écologiques et démocratiques, sont réels. Les risques sanitaires sont éludés, sans parler de l’utilité réelle de cette technologie.

Les oppositions et les inquiétudes citoyennes légitimes se multiplient. La Convention Citoyenne demande elle aussi un moratoire tant qu’aucune évaluation n’est faite. En Chine, les antennes-relais sont éteintes la nuit pour en diminuer les coûts énergétiques, preuve de l’impasse écologique de cette fuite en avant « technologique ».

Deux rapports sont attendus pour éclairer ses effets sur l’humain et l’environnement. L’ANSES ne rendra ses conclusions qu’au premier trimestre 2021. Le rapport de l’IGAS a été remis au gouvernement ce lundi 7 septembre. Que dit-il ? Nul ne le sait, le gouvernement le garde secret !

Entre l’opacité et la démocratie, la macronie a choisi. Pourtant ces rapports devraient être la condition préalable à tout débat sur l’utilité du déploiement de la 5G.

La France insoumise exige que le rapport de l’IGAS soit rendu public !