« La Boétie » : le nouvel institut de La France insoumise

Lors de son Assemblée représentative 2019, la France insoumise a décidé de se doter d’une fondation. Après des mois de préparation pour créer sa structure, celle-ci voit le jour sous la forme d’un institut qui débutera ses activités en septembre prochain.

Cette fondation a pour objectif de participer à la diffusion des idées qui fondent le mouvement de La France insoumise dans un esprit d’utilité publique. À terme, la constitution d’une telle organisation a pour vocation de faire perdurer ses principes au-delà de l’actualité immédiate. À plus brève échéance, il s’agit d’un outil de la bataille idéologique.

Nombreuses sont les organisations politiques qui se sont dotées de fondations au cours de l’histoire. C’est le cas du Parti socialiste avec la Fondation Jean-Jaurès ou du parti communiste avec la fondation Gabriel Péri. Il en va de même dans les autres pays européens.

L’ambition est de construire une fondation puissante qui vise le plus haut niveau intellectuel.  Pour y arriver, des intellectuel·les, chercheur·ses et universitaires pourront contribuer sous de multiples formes aux productions de l’Institut.

Des cycles de formation ouverts à toutes et tous seront organisés. À l’heure des batailles culturelles et idéologiques, ils permettront à chacune et chacun de se doter des outils pour comprendre le monde, ses superstructures et infrastructures. Cela dans l’objectif de la prise de conscience de la dimension idéologique elle-même de la politique : comprendre et saisir les idées et les mécanismes de représentation et de manipulation de l’opinion publique. Le socle concerne la République et le matérialisme, auquel s’ajoute nécessairement l’écologie politique.

L’Institut sera un lieu de réflexion libéré des contraintes des débats dominants, 2 séminaires thématiques annuels seront organisés. Ces séminaires prendront la forme de journées de débats mensuelles avec la participation d’intervenant·es extérieur·es aux profils variés. Ces sujets pourront aborder l’ensemble des aspects de notre société : international, sociologie, politique, histoire… Ces séminaires donneront lieu à la publication des actes de ces journées de débats et d’échanges.

L’Institut publiera régulièrement des notes. Il s’agira de prises de position argumentées. Elles apportent un point de vue issu de l’humanisme écologique et social sur les grandes bifurcations du monde contemporain : changement climatique, souveraineté, internationalisme et combat pour l’égalité. Elles se nourrissent des apports intellectuels, syndicaux, associatifs et politiques de cette mouvance en France et à l’international. Leur but n’est pas de répondre aux commentaires médiatiques quotidiens, mais de penser les évolutions matérielles et idéologiques profondes de notre société. Enfin, cet institut se dotera d’une revue annuelle qui lui permettra de rassembler des articles d’intellectuels d’horizon divers autour d’un thème contribuant à note objectif.

Enfin, cet institut se devait d’avoir un nom universaliste, un nom qui à lui seul résume l’idéologie insoumise qui sera notre boussole. C’est pour cela qu’il aura pour nom : « Institut La Boétie ».

Dans son discours de la Servitude volontaire, Étienne de la Boétie montre que ce n’est pas la force des armes qui maintient les tyrans au pouvoir, c’est la soumission au tyran. C’est le fait d’obéir aux « tyranneaux », qui obéissent aux petits tyrans, qui obéissent au grand tyran.

« Ce ne sont pas les bandes des gens à cheval, ce ne sont pas les compagnies des gens de pied, ce ne sont pas les armes qui défendent le tyran. Ce sont toujours quatre ou cinq qui maintiennent le tyran, quatre ou cinq qui tiennent tout le pays en servage. » Il décrit la pyramide de soumission des uns aux autres. Par facilité, par ambition par avarice, nombreux sont celles et ceux qui ont avantage à la tyrannie. On leur donne le gouvernement des provinces ou le maniement des deniers, pour acheter leur loyauté. Sauf que tout en bas, il ne reste qu’à obéir. C’est cette obéissance qui fait tenir l’ensemble de la pyramide de la tyrannie.

La Boétie lance un appel à l’insoumission toujours d’actualité face à l’oligarchie actuelle : n’obéissons pas aux tyranneaux, ils seront dépourvus de tout pouvoir. « Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres ».

Consultez dès à présent le site internet de l’institut La Boétie.