Marlène Schiappa

Crédit Photo : Nantilus

Où est l’argent pour lutter contre les violences faites aux femmes !

dans Actualités, Communiqués de presse, Le groupe parlementaire à l'Assemblée nationale

Communiqué du groupe parlementaire et de l’équipe thématique de La France insoumise.

Après deux mois de réflexion, le Grenelle des violences conjugales a rendu hier ses premières propositions. Résultat ? Aucune augmentation du budget destiné à la lutte contre les violences faites aux femmes dont la forme la plus extrême est le féminicide.

Ces violences sont un phénomène d’ampleur qui nécessite des moyens conséquents puisque, rappelons-le, 126 femmes ont été tuées par leurs compagnons ou ex depuis le début de l’année. En l’absence de moyens supplémentaires, les annonces faites par Mme Schiappa s’avèrent n’être qu’un énième coup de communication dont on ne peut espérer aucun effet concret. Une fois de plus, Emmanuel Macron et son gouvernement, qui prétendaient faire de cette question une priorité de ce quinquennat, ont choisi, par orthodoxie budgétaire, de tourner le dos à la souffrance des femmes, filles, sœurs et amies, victimes de violences intrafamiliales.

Nous continuerons donc, pour notre part, à demander que le gouvernement dégage 1 milliard d’euros pour engager la formation immédiate des agents de police, mais aussi pour permettre à la justice de fonctionner dans des délais raisonnables, pour construire les places d’hébergement d’urgence et de long terme nécessaires à la mise en sécurité des victimes, ainsi que pour éduquer nos enfants à la non-violence dès le plus jeune âge.

C’est non seulement urgent mais possible, comme nous le proposons dans notre contre-budget et nos amendements au projet de loi de finances 2020 pour lutter effectivement contre les violences faites les femmes.