Plainte en diffamation contre Manon Aubry : David Rachline se débine !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Communiqué de presse de La France insoumise.

Les maires d’extrême-droite sont devenus des spécialistes des procès bâillon, intentés à l’encontre des opposants politiques qui osent dénoncer leur bilan catastrophique. Le tout financé bien souvent par leurs mairies, aux frais des contribuables !

Manon Aubry, alors tête de liste de La France insoumise aux élections européennes, a fait l’objet comme beaucoup d’autres d’une procédure en diffamation, pour des propos interrogeant les ventes massives de patrimoine public dans la commune de Fréjus. Une tentative d’intimidation qui s’apparente en réalité à un coup de bluff ! Car le maire Rassemblement National David Rachline s’est finalement discrètement dégonflé en ne versant pas la consignation nécessaire à la poursuite de la procédure.

Par crainte que la presse aille investiguer sur des pratiques dénoncées depuis des mois par les associations fréjusiennes ? 

L’extrême-droite municipale doit être mise face à son bilan catastrophique, ses pratiques anti-démocratiques, son acharnement contre les associations solidaires, ses mesures anti-pauvres et sa politique de bétonisation au service de promoteurs privés… À l’occasion des élections municipales, La France insoumise soutiendra les dynamiques capables de redonner les clés des mairies aux citoyens. La solution, c’est le peuple qui doit pouvoir décider lui-même.

Lire aussi

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire