Élections européennes : meetings à Portet-sur-Garonne et Cahors

dans Michel Larive, Nos parlementaires

Depuis décembre 2018, après la convention nationale qui s’est tenue à Bordeaux, les insoumis·e·s de la France entière font campagne pour faire élire un maximum de député·e·s La France Insoumise au Parlement Européen. Notre liste de candidat·e·s reflète la diversité de notre mouvement politique et fait la fierté de nos militant·e·s. L’enjeu de ces élections est de taille. Il s’agit de faire avancer nos idées en Europe, avec l’appui de nos alliés d’Espagne, du Portugal, du Danemark, de la Finlande ou encore de la Suède, regroupés au sein de la formation “Maintenant le peuple !”

Il est primordial de construire des liens d’amitié fort avec nos partenaires européens si nous souhaitons pouvoir construire ensemble un autre projet pour le continent. Par ailleurs, bien que le pouvoir du Parlement demeure limité au sein des institutions de l’union, il a tout de même la charge d’élire le président de la Commission, d’amender et de voter les directives et les résolutions, et de contrôler le budget. Il faut se rappeler qu’un plus grand nombre de député·e·s acquis à la cause de la sauvegarde des services publics d’Etat aurait pu permettre, par exemple, de rejeter le pacte ferroviaire, adopté en décembre 2016 à seulement 24 voix près… Le formidable travail de notre député Younous Omarjee à Bruxelles, notamment pour faire interdire la pêche électrique, pourrait aussi nous convaincre de l’intérêt pour le camp des humanistes de disposer d’un certain nombre de sièges au Parlement européen.

Voilà pourquoi je suis investi dans cette campagne des européennes pour soutenir nos candidat.e.s et le travail des militant.e.s partout en France. Dernièrement le vendredi 2 mars, je me suis rendu à Portet-sur-Garonne pour participer au meeting de campagne des candidat·e·s Anne-Sophie Pelletier et Manuel Bompard. Plus de cent personnes étaient réunies pour écouter nos propositions et échanger avec nous. L’événement s’est clôturé par un repas partagé qui a regroupé une trentaine de personnes. Puis le 16 mars j’ai rejoint Anne-Sophie Pelletier et Gaëtan Escorbiac à Cahors. Ensemble, nous avons participé à l’appel international de la Marche pour le climat, aux côtés de centaines de personnes, ainsi qu’à un atelier des lois sur la santé, que les insoumis locaux avaient organisé. En soirée, une réunion publique autour des questions européennes était organisée avec les deux candidat·e·s présent·e·s.

Lors de ces occasions je suis bien entendu revenu sur la “crise” des Gilets jaunes, dont j’ai rappelé les causes profondes. Ce fut l’occasion aussi d’exposer notre vision d’une Europe écologique et sociale, fondée sur des valeurs humanistes de coopération et d’entraide, qui rompt avec la doxa libérale dont l’obsession pour la concurrence “libre et non faussée”, l’amoindrissement du rôle de l’Etat et la financiarisation de l’économie, nous mène à une catastrophe certaine. D’autres rendez-vous sont programmés avant le 26 mai. Je ferai de mon mieux pour être à la hauteur des valeurs et des idées que nous défendons.

Nous sommes le peuple dans toute sa différence, toute sa dignité et toute son humanité. Saint-Exupéry disait : “si tu diffères de moi mon frère, loin de me léser tu m’enrichis”.

Je vous invite à revivre ma prise de parole lors du meeting de Portet-sur-Garonne :https://youtu.be/M0lVGfbJ9Os