Etudiants : il faudra payer très cher pour être « Bienvenus en France »

dans Clémentine Autain, Nos parlementaires

En commission à l’Assemblée nationale le 30 janvier 2019, la députée Clémentine Autain a interpellé la ministre Frédérique Vidal sur la hausse inouïe et si injuste des frais de scolarité pour les étudiants étrangers à partir de la rentrée 2019. Le critère économique va chasser de nos universités de nombreux jeunes qui viennent des quatre coins du monde. Cette discrimination est une rupture dans notre modèle social et éducatif et pourrait constituer une porte d’entrée pour l’augmentation des frais de scolarité pour tous les étudiants.

En réponse, la ministre s’est engagée sur le fait que l’augmentation ne concernera que les nouveaux inscrits. En revanche, la hausse aura bien lieu, les universités devant « s’approprier cet objectif ». C’est bien la réduction des dépenses publiques qui guide ce gouvernement, au mépris de l’égalité et de la richesse de notre enseignement supérieur. Face aux questions, la Ministre botte en touche. Preuve supplémentaire s’il en fallait, que ces mesures sont décidées arbitrairement.