Violences faites aux femmes : halte à la désinvolture

dans À la une, Actualités, Communiqués de presse, Le groupe

Communiqué de presse du groupe Parlementaire La France insoumise

Une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint. Pourtant, le gouvernement persiste dans la désinvolture.
Les grandes annonces et effets de manche du plan de lutte contre les violences faites aux femmes ne suffisent pas. Sa mise en œuvre mériterait davantage de sérieux.

La plateforme numérique dédiée au signalement d’actes de violences à l’encontre des femmes, annoncée le 6 septembre par Gérard Collomb , n’a toujours pas vu le jour.

En tant que parlementaires, nous n’avons aucune possibilité de contrôle des dispositifs annoncés par Marlène Schiappa pour la création de places d’hébergement : les documents censés nous le permettre ne nous ont pas été communiqués, alors qu’ils auraient dû l’être avant le vote du budget.

Ce ne serait pas la première fois que le gouvernement manipule les chiffres pour cacher l’indigence de sa politique en faveur des droits des femmes. Nous tenons à rappeler à la secrétaire d’État ses obligations en matière de transparence budgétaire.

Face à l’urgence, la communication ne suffit pas.