Bure

Crédits photo : Jean-Sebastien Evrard/AFP

A Bure, la justice déraille

dans Communiqués de presse, Le groupe

Communiqué du groupe parlementaire La France insoumise

L’un des opposants au projet CIGEO à Bure, Gaspard d’Allens, a été jugé hier mardi 16 octobre sans avoir été prévenu de son jugement et sans pouvoir, de fait, s’y présenter. Rendre la justice sans que la défense puisse faire valoir ses droits, cela s’appelle de la justice expéditive. Nous condamnons fermement cette décision. L’avocat de Gaspard d’Allens a appris la tenue du procès la veille, par hasard. Le procureur de la République a d’abord accepté la requête de l’avocat de décaler le procès. Puis il a changé d’avis. Le procureur a pris la décision politique de tenir ce procès dans des conditions antidémocratiques.

Nous exprimons notre solidarité pleine et entière avec les militants de Bure, qui mènent un combat d’intérêt général et sont traités comme des délinquants.

Le groupe parlementaire de la France insoumise envoie un salut fraternel à Gaspard d’Allens et espère que cette parodie de justice ne suivra pas la demande du procureur, celle de le condamner, pour s’être tenu pacifiquement devant un tracteur, à trois mois de prison avec sursis et à 3000 euros d’amende.

Comment alors imaginer que le débat national sur la gestion des déchets nucléaires annoncé par Nicolas Hulot puisse se tenir raisonnablement ?