CAMPAGNE DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ : LA CARAVANE RURALE DE BAGNÈRES-DE-LUCHON

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
« Le 28 juillet dernier, je me suis rendu à Bagnères-de-Luchon en Haute-Garonne sur invitation des groupes d’actions France insoumise locaux.

Ils organisaient une des 50 caravanes rurales du week-end qui avaient lieu aux quatre coins de la France. Ces caravanes font suite à une décision des militant.e.s France insoumise de mettre au cœur de leurs priorités la lutte contre la pauvreté. Il était donc primordial de porter ce genre d’initiative au cœur des territoires ruraux.

Les groupes d’actions ont su se mobiliser une nouvelle fois pour aller à la rencontre des habitant·e·s et évoquer leurs problématiques tout en mettant à l’honneur les propositions issues de « L’Avenir en Commun », le programme pour lequel mes collègues à l’Assemblée nationale et moi-même avons été élu·e·s.

Face à la défiance suscitée par Emmanuel Macron et son gouvernement, qui ne cesse de croître au vue des affaires récentes, les insoumis·es se positionnent sur le terrain pour répondre aux inquiétudes, particulièrement présentes dans les territoires ruraux : fermetures incessantes des services publics, des gares, pauvreté qui gagne du terrain, touchant les jeunes comme les aîné·e·s. Les groupes d’action proposent et innovent à travers des formes d’actions diverses et concrètes.

En tant que député insoumis, je me suis donc rendu à Bagnères-de-Luchon pour animer une réunion publique auprès des passant·e·s, des militant·e·s et des orateur·rice·s du mouvement. La journée a commencé à 10h par une déambulation sur le marché avec les insoumis·es du Comminges-Savès. Le midi, je me suis livré à un jeu de questions/réponses avec l’auditoire, avant de partir en déambulation, aux côtés de Manuel Bompard, coordinateur du mouvement, et des insoumis·es organisateur·rice·s de l’événement, afin de tracter et échanger avec les passant·e·s. L’après-midi s’est poursuivie avec des prises de paroles autour de la campagne pauvreté et des élections européennes. Enfin, nous avons clôturé cette journée autour d’un apéro convivial sur la place du village. »