Organiser une caravane rurale

dans Agir près de chez soi

Nombre de participant·e·s : 4 minimum, 6 conseillé
Temps nécessaire : l’un des 4 samedis du mois de juillet 
Matériel nécessaire :
• Nourriture à partager pour le repas (voir avec les producteurs·rices locaux·les en amont)
• 2 ou 3 tables, quelques chaises, un micro et une enceinte pour les prises de parole
• Quelques éléments de décorations (affiches, bandeaux, fanions, banderoles…)
• Matériel militant à distribuer (tracts, kit argumentaire, documentation pour s’inscrire sur les listes électorales..)
• Matériel militant à vendre (programme, livret thématique, badges..)
• Un téléphone ou une tablette s’il y a du réseau pour l’accès aux droits (voir le kit pratique caravanes d’accès aux droits sur le site)
• Feuille de contact pour inscrire les habitant·e·s désireux·ses de rejoindre la France insoumise • Fiches recensement des services publics et commerces
• Boîte en carton pour le relevé du courrier
• Paper board (tableau-trépied avec grandes feuilles) ou des feuilles de papier et une ficelle pour les accrocher entre deux arbres ou deux poteaux pour l’exercice de l’écriture libre des porteurs de parole

 

Principe général de l’événement :

L’organisation de caravanes rurales par les groupes d’action de La France insoumise vise à redonner la parole aux habitant·e·s de ces territoires souvent délaissés par les pouvoirs publics.
S’inscrivant dans le cadre de la campagne de lutte contre la pauvreté décidée par les insoumis·es à la Convention de Clermont-Ferrand en novembre 2017, les caravanes rurales seront un élément au service de la mobilisation populaire et de la construction d’une réponse citoyenne, collective et humaniste à l’urgence sociale qui affecte particulièrement ces territoires. Les groupes d’action de centres urbains et des territoires ruraux sont invités à s’emparer pleinement de ce mode d’action afin de renforcer les liens entre les villes et les campagnes et de donner la parole aux premier·e·s concerné·e·s. 

 

Comment faire ?

L’initiative de l’organisation des caravanes rurales revient aux groupes d’action, meilleurs connaisseurs du contexte local et des points sensibles (villes ou villages emblématiques et/ou fréquentés). L’organisation pourra permettre de remobiliser certains groupes d’action ruraux relativement isolés, et/ou de fédérer plusieurs groupes au niveau local, en nouant au passage des liens entre groupes d’action urbains et ruraux. Les caravanes rurales s’articuleront par ailleurs avec les luttes locales et les acteur·rice·s du monde associatif et du monde agricole local, qui pourront y être associé·e·s

Les caravanes prendront la forme d’un événement aussi important que possible, afin d’attirer l’attention au niveau local. Elles associeront des actions déjà expérimentées lors des précédentes caravanes (porte-à-porte, accès aux droits, prise de parole), et de nouveaux modes d’actions, visant à recueillir et donner la parole aux habitant·e·s et à donner une visibilité à leurs problèmes (recensement des services publics et commerces disparus ; écriture libre ; quiz géants sur les problématiques du monde rural ; stands des acteur·rice·s des luttes locales ; prise de parole des habitant·e·s), à mettre en place des réseaux de solidarité (action de relevé du courrier, aide proposée aux habitant·e·s pour leurs démarches), et à donner à l’événement un caractère festif (déjeuners et/ou apéros insoumis, en association avec des producteur·rice·s locaux).

Retrouvez toutes les informations pour réaliser une caravane rurale dans le kit pratique disponible ci-dessous.