Synthèse sur la chapitre 4 « Faire la paix en dégageant les fauteurs de guerre »

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Document programmatique européen : Synthèse des contributions « Faire la paix en dégageant les fauteurs de guerre »

Synthèse réalisée par Antoine Drouillard (33), Anne Bourgogne (30), Lucie Kirchner (75), Hasna Ismaël Ali (31), sur la base des 45 contributions déposées

La majorité des contributions vont dans le sens du texte initial et proposent des reformulations, des compléments argumentaires ou des points programmatiques complémentaires qui sont très utiles pour la consolidation d’une deuxième version du texte. Cependant certaines des propositions initiales ont suscité plus de réactions et de points de vue divergents ; notamment la formulation du titre, la question de la défense européenne et de la façon de sortir du nucléaire. Ces points reflètent différentes sensibilités d’opinion au sein de la France insoumise. Enfin, plusieurs propositions additionnelles ont été faites qui pourraient permettre d’enrichir le chapitre ou les items existants.

Une dizaine de contributions proposent de reformuler le titre. Certains jugent le mot « dégager » trop agressif et proposent une tournure plus positive. D’autres pointent le manque de clarté sur ce que contient le terme « fauteurs de guerre ». La formulation alternative suivante a été relayée plusieurs fois  : « Faire de la paix en Europe une priorité ».

Combattre les causes de l’exil forcé (guerres, accords économiques inégaux, changement climatique), accueillir dignement les exilé·e·s et abandonner les directives Dublin.

La plupart des contributions sur ce point sont des compléments ou des propositions de reformulations.

Sur la question de l’accueil, plusieurs contributions souhaitent préciser l’abandon des directives de Dublin ainsi que les accords de gestion humanitaire et administrative par des pays hors UE. (Turquie, Libye…).

Les propositions complémentaires suivantes ont été faites :

  • Faciliter l’accès des exilé·e·s à un titre de séjour, aux droits et à des moyens de subsistance.

  • Promouvoir dans l’UE des politiques nationales d’attributions de visas qui ne soient limitées que par un contrôle de sécurité.

  • Lutter contre le néocolonialisme et la prédation sur les richesses naturelles et promouvoir un protectionnisme solidaire européen pour refuser tout accord de libre-échange qui entraînerait du dumping social et environnemental. (Répétition avec chapitre 2 du programme)

En finir avec Frontex qui transforme la Méditerranée en cimetière

Sur le fond, une proposition a été faite de « Transformer Frontex en organisme de secours ».

Sur la forme, il apparaît que ce sous-chapitre pourrait être intégré au point précédent car cela relève de la politique migratoire européenne (ou il est possible de restructurer les sous-chapitres en 1. Accueillir… et 2. Combattre les causes de l’exil…)

Refuser l’Europe de la défense, à plus forte raison soumise à l’OTAN, et agir dans le cadre de l’ONU

Cette proposition est l’une des plus commentées. De nombreuses contributions proposent d’être plus explicite et de promouvoir la sortie de l’OTAN des pays membres de l’UE, comme un point à part entière.

Sur la défense européenne, des avis divergents apparaissent. Certaines contributions confirment la proposition de base - en insistant sur le risque d’une Europe de la défense incontrôlable et vassalisée à l’OTAN - mais plusieurs contributions mettent aussi en avant l’importance de bâtir une stratégie de défense européenne au service de la paix – notamment pour garantir l’indépendance de l’Europe des grandes puissances et de l’OTAN.

Il a aussi été proposé de préciser que l’action dans le cadre de l’ONU devait se faire sur la base d’un conseil de sécurité rénové.

Organiser une conférence européenne sur les frontières

  • Il n’y a pas de critique de fond de cet item mais plusieurs commentaires proposent d’être plus précis avec les objectifs de cette conférence. Les ajouts suivants ont été proposés : « Organiser une conférence européenne sur les frontières intérieures et extérieures afin de résoudre les différends par la négociation et la diplomatie. Faire de nos interlocuteurs des partenaires, non des adversaires. ».

Engager la dénucléarisation civile et militaire de l’Europe

Plusieurs contributions proposent de dissocier dénucléarisation civile et militaire car relevant de stratégies et de temporalités différentes.

Sur la dénucléarisation civile, certaines proposent de préciser que cette transition doit se faire sans avoir recours aux énergies fossiles. (lien avec chapitre 3.)

Sur la dénucléarisation militaire, certains commentaires pointent l’incompatibilité d’une dénucléarisation unilatérale de l’Europe ou de la France si l’on souhaite renforcer notre indépendance vis à vis des autres grandes puissances. Il est proposé de parler « d’arrêt de la course à l’armement nucléaire » ou d’engager cette dénucléarisation « en maintenant les conditions d’indépendance stratégique de la France et dans le cadre d’une négociation internationale ». Certains proposent de ratifier le traité sur l’interdiction des armes nucléaires

Promouvoir les coopérations internationales pour le codéveloppement

Plusieurs contributions proposent d’être plus précis sur ce point et de parler des nouveaux enjeux de coopération notamment :

    • Développer une politique africaine solidaire, en particulier face au dérèglement climatique.

    • Créer une Europe de la coopération, en particulier dans le bassin méditerranéen

    • Promouvoir la souveraineté des peuples dans leur libre disposition d’eux-mêmes.

Autres items

  • [Point spécifique] Affirmer une reconnaissance symbolique de la Palestine et mener une politique résolument tournée vers la création d’un état palestinien.

  • [Point nouveau] Créer un service citoyen européen de la sécurité civile.

  • [Point nouveau] Repenser l’industrie d’armement, limiter et mettre sous condition les exportations d’armes, notamment pour éviter leur emploi par des pays agissant hors cadre de l’ONU

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire