Se rendre utile aux associations

dans Agir pour la campagne pauvreté, Fiches pratiques

La campagne de lutte contre la pauvreté menée par la France Insoumise a pour objectif de mener des actions concrètes de solidarité sur l’ensemble du territoire. Par cette campagne, nous souhaitons également saluer et mettre en avant le travail colossal réalisé par des centaines d’associations œuvrant dans ce domaine. Parce que nous souhaitons nous rendre utile rapidement, nous avons à cœur de développer le lien avec ces associations afin de comprendre, aider et participer activement au combat contre ce fléau qu’est la pauvreté.
L’idée de cette fiche est de vous donner quelques pistes pour vous approcher d’une association, nouer le contact, participer à des actions de solidarité proposées par l’association et organiser des actions en lien avec les associations.

 

1/ Comment trouver une association

 

Les outils de recherche officiels

  • Le Répertoire National des Associations (RNA)
    Le Répertoire National des Associations (RNA) contient l’ensemble des associations relevant de la loi 1901, à savoir toutes les associations de France, dont le siège est déclaré en métropole ou dans les départements d’outre-mer, sauf dans les départements de la Moselle, du Bas-Rhin et du HautRhin, qui relèvent du régime du Concordat. Il se concrétise par une base de données, régulièrement mis à jour, disponible en téléchargement.
  • Le fichier des Associations Reconnues d’Utilité Publique
    Cette base de données contient la liste des associations reconnues d’utilité publique avec le code de l’association, son nom, son objet, sa catégorie, sa date de reconnaissance, son adresse, son code postal et la ville correspondante. Il ne contient pas les fédérations sportives. A télécharger ici.
  • Le Journal Officiel des Associations
    Le service de consultation des annonces du Journal officiel des associations permet d’accéder à de nombreuses informations sur une association, notamment son adresse sociale, ses comptes et ses
    déclarations de modification statutaire.

Les annuaires spécialisés sur Internet

  • Annuaire-association.com
    Annuaire participatif et ouvert à toutes associations souhaitant se présenter. Recherche possible par catégorie ou par zones géographiques.
  • Asso1901.com
    Recense plus de 2 millions d’associations classées au Journal officiel. Propose une recherche géographique, un classement par domaine d’activité ainsi qu’une fiche de présentation de chaque association.

Les mairies

Sur le site Internet de certaines mairies il est possible de retrouver l’annuaire des associations locales.

Les maisons des associations

Au service de la vie locale, les maisons des associations ont pour but de leur fournir des outils pour répondre au mieux à leurs besoins. Elles contribuent à aider les associations à entrer en relations avec d’autres, en les aidant à se faire connaître et à valoriser leurs actions auprès du public et soutiennent l’émergence de projets inter-associatifs. Des dizaines de maisons des associations sont réparties sur l’ensemble du territoire. Plus d’informations ici.

A noter que pour les associations nationales avec antennes locales les formulaires de contact peuvent figurer sur le site Internet principal de l’association.

 

2/ Comment nouer le contact avec une association ?

Une fois l’association repérée vous pouvez passer à la phase 2, à savoir initier le contact. Pour ce faire il existe plusieurs solutions :

  • Si l’association dispose d’un site Internet il y a de grandes chances qu’un formulaire de contact y soit proposé ou à défaut une adresse mail avec laquelle vous pourrez entrer en contact avec des membres.
  • Si une association dispose d’un local physique vous pouvez tout à fait vous y rendre afin de demander des renseignements ou prendre un rendez-vous si votre interlocut·eur·rice ne peut vous recevoir immédiatement. Vous pourrez souvent y récupérer de la documentation ainsi que des premières informations.
  • Vous pouvez aussi vous rendre directement à un événement proposé par l’association et ouvert à tou·te·s (vide grenier, collecte, maraude…). Pour retrouver ces actions vous pouvez vérifier si l’association dispose d’un réseau social et vous y abonner pour suivre son actualité.

Il est naturel de se rapprocher d’une association œuvrant dans le domaine de la solidarité pour la campagne de lutte contre la pauvreté, cependant il ne faut pas hésiter à se rapprocher d’associations plus généralistes car elles peuvent aussi organiser des actions de solidarité (des associations sportives ou artistiques par exemple).

 

3/ Comment se présenter et participer en tant qu’insoumis·e ?

Notre campagne de lutte contre la pauvreté se veut ouverte à l’ensemble des act·eur·rice·s souhaitant y participer. Lorsque vous aurez pris contact avec des membres d’une association vous pourrez leur expliquer en quoi consiste cette campagne et rappeler que l’objectif premier et de se rendre utile en participant à des actions concrètes. Il est important de reconnaître les limites de notre mouvement, qui ne souhaite en aucun cas se substituer aux associations qui œuvrent au quotidien et ce depuis des années. Notre volonté est de s’inscrire dans un travail conjoint et c’est dans cette logique que nous souhaitons contribuer et proposer notre aide.

Après les présentations place à l’action ! Vous pouvez aider de nombreuses façons : organisation d’actions, aide sur la communication, logistique, mise en réseau de personnes… Chacun·e peut contribuer et apporter sa pierre à l’édifice. Toutes ces démarches peuvent être réalisées par un seul individu ou par un groupe d’action.

 

4/ Organiser des actions avec vos groupes d’action en lien avec les associations

Certaines associations peuvent, pour diverses raisons, ne pas vouloir s’afficher avec notre mouvement en co-organisant un événement. Dans ce cas il est possible d’organiser soit même des actions et d’y inviter les associations. Par exemple, lors d’une journée solidarité à Marseille, les insoumis·es ont organisé une grande collecte de dons non financiers (aliment, produit d’hygiène, vêtements…) et ont remis l’ensemble des dons à des associations locales à la fin de la journée. L’idée est de créer des synergies en s’appuyant sur les forces de chacun, les insoumis·es de part leur nombre et leur portée peuvent initier des actions d’envergure et les associations locales, fortes de leur expertise sur le sujet, sont les plus à même pour redistribuer à ceux qui en ont besoin.
De nombreux insoumis·es sont déjà membres d’associations, n’hésitez pas à leur demander conseil !