L’article le plus fâché avec les mathématiques - #JLMDesintox

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
melenchon-mathématiques

BFM Business reprend les estimations franchement folkloriques de l’Institut de l’entreprise, qui chiffre à 33,9 milliards d’euros annuels la mesure de l’État employeur en dernier ressort. Cette mesure correspond à l’obligation pour l’État de proposer à chaque chômeur de longue durée une offre d’emploi à ses qualifications, pour répondre à des besoins non-solvables dans le secteur public ou non-marchand. Cela prendra la forme des « contrats coopératifs ». Et le coût budgétaire d’une telle mesure est loin de ce qu’annoncent les amis de la précarité et de la pauvreté !

D’abord, reprenons le rapport Grandguillaume, à l’origine de la loi votée à l’unanimité de l’Assemblée nationale en 2016 (consistant à expérimenter l’embauche directe des chômeurs dans les « territoires zéro chômeur »). Dans ce rapport parlementaire, chaque emploi revient à prendre en charge 20.000€ par an au total… à la place de 15.000€ d’indemnisation ou d’aide aux chômeurs actuellement ! Donc c’est seulement une dépense supplémentaire de 5000€ par emploi. Pour Hollande, c’est 100.000€ de chaque emploi subventionné par le CICE ! Les plus responsables, c’est nous !

Les estimations fantaisistes de l’Institut de l’entreprise reposent surtout sur une erreur mathématique de base. Ils comptent uniquement le salaire versé aux chômeurs, sans imaginer d’abord que le nombre de chômeurs puisse baisser, ni même se rendre compte que les chômeurs devenus salariés vont payer des cotisations et des impôts qui vont abonder le trésor public et contribuer au financement de notre modèle social, ou enfin que certaines dépenses actuelles n’auront plus lieu d’être (économies en dépenses).

En effet, l’État employeur en dernier ressort arrive en complément d’un plan d’investissement de 100 milliards et l’application des 35 heures réelles. Une hypothèse de 400.000 chômeurs de longue durée correspond au programme chiffré de la France insoumise (soit environ 8 milliards de coût brut, desquels il faut enlever encore la TVA moyenne à 13 % que paient ces salariés via leurs consommations, qui nous ramène à 7 milliards de dépenses).

Il s’agit en fin de compte de la politique d’emploi la plus économe menée depuis des décennies ! Eu lieu de payer des personnes à chercher des emplois qui n’existent pas, les embaucher directement selon leurs qualifications ou leur proposer des formations en étant rémunérés. #JLMDesintox : Ils ont crée le chômage de masse et répandu la précarité mais osent encore nous reprocher de trouver des solutions !