Huitième séance des Universités Populaires de la France Insoumise

La huitième séance des Universités Populaires de la France insoumise aura lieu le mardi 3 janvier 2017 à Paris à 19h30.

Elle portera sur le thème « Plan A, plan B : quelle stratégie pour sortir de la crise européenne ? » et sera animée par Frédéric Lebaron, professeur de sociologie, directeur de la publication de la revue Savoir-Agir, auteur de La crise de la croyance économique, Éditions du Croquant, coll. « Dynamiques socio-économiques », 2010.

 

La crise de la zone euro est une donnée de base de l’action politique aujourd’hui en France : faisant suite à la crise financière mondiale, ce processus à la fois financier, économique, politique et social met en cause la cohésion fragile d’un ensemble hétérogène et suscite divers projets de changements plus ou moins radicaux.

Peut-on essayer d’anticiper les conséquences concrètes qu’aurait une stratégie de sortie des traités européens articulant un plan A (renégociation du cadre institutionnel de la zone euro) et un plan B (sortie unilatérale) en cas d’échec de celui-ci ?

Il faut pour cela prendre en compte au moins trois espaces interdépendants : le champ de la finance mondialisé dont dépend le financement au jour le jour des Etats, dans un contexte de fort endettement public ; le champ politico-institutionnel européen, avec en particulier ses deux institutions centrales que sont la BCE et la Commission européenne ; le champ de l’expertise économique, dans la mesure où une telle stratégie engendrerait immanquablement une intense mobilisation discursive et argumentative, en particulier au sein du monde des économistes et experts économiques.

 

Les inscriptions sont ouvertes à toutes et tous, dans la limite des places disponibles dans la salle, via le formulaire suivant. Vous recevrez une confirmation de votre inscription avec le lieu de la séance. Le nombre de places dans la salle étant limité, merci de considérer votre inscription comme un engagement à venir.

La séance sera filmée et mise ultérieurement en ligne sur la page des Universités Populaires mais il n’y aura pas cette fois-ci de retransmission en direct. En raison des échéances électorales, le programme est d’ailleurs amené à être modifié.