Les comptes de la France Insoumise et de son association de financement ont été ouverts en avril 2017, au moment où démarrait la campagne des élections législatives. Ce scrutin était un véritable défi pour le mouvement qui présentait près de 550 candidats, alors même qu’il ne disposait d’aucun moyen financier.

Un appel aux dons a donc été lancé. L’objectif était à minima de pouvoir prendre en charge les frais d’impression de la propagande officielle des candidats qui n’atteindraient pas les 5% et n’auraient en conséquence pas droit au remboursement de leur dépenses de campagne. Les donateurs ont été nombreux et généreux : 1 270 000 € ont été collectés au cours des mois d’avril, mai et juin.

Par ailleurs les résultats ont été excellents avec peu de candidats en-dessous de 5%. Une fois leurs dépenses prises en charge, la France insoumise a heureusement pu aider les autres candidats en difficultés :
– En prêtant à ceux qui n’ont pu obtenir de prêt bancaire. Il a ainsi été possible d’aider 148 candidats, pour un montant total de 373 097 €.
– En soutenant des candidats et en prenant en charge des dépenses de campagne qui n’avaient pas de caractère électoral.

Au total la France insoumise a mobilisé 620 000 € dans le cadre des législatives.

Un nouvel appel a été lancé en septembre, puis au cours du dernier trimestre, permettant de collecter 270 000 € supplémentaires.

Pour l’année 2017, le montant total des dons s’est élevé à 1 540 005€ 

Parmi les autres recettes, il faut noter les participations aux événements pour 335 066€, les refacturations aux candidats (matériel, site et événements de campagne) pour 239 330€, ainsi que les ventes de matériel et objets France insoumise pour 67 252€.

Le montant total des ressources s’est ainsi élevé à 2 885 315€ mais n’a pas été suffisant pour faire face aux dépenses de l’année.

En effet, après les législatives et forte des résultats obtenus, la France insoumise a continué plus que jamais à agir et à s’implanter.

Les dépenses ont été essentiellement consacrées à l’action des insoumis :

1  087 748€ ont permis :
– L’impression et l’envoi des différents matériels : affiches, tracts, livrets, autocollants,…
– L’organisation d’événements : les Amphis, la marche du 23 septembre, les caravanes,…

Les frais de déplacements (bus, déplacements des orateurs et intervenants nationaux,…) se sont élevés 415 853€ et les différentes locations (local, matériel) à 298 082€. Enfin les dépenses de personnel ont représenté 109 865€, cotisations comprises.

La perte sur l’année 2017 a donc atteint près de 700 000€

Cette perte s’est bien sûr encore alourdie en 2018 en raison du retard du versement de la dotation de l’Etat. Seule une avance très tardive est intervenue en juillet 2018 qui a tout juste permis de retrouver un équilibre. 

À la date du 11 octobre, alors que la fin de l’année approche et que les premières dépenses de la campagne des Européennes sont engagées, la France insoumise est encore dans l’attente de la totalité de sa dotation publique. 

Dans le respect de la loi n° 88-227 du 11 mars 1988 relative à la transparence financière de la vie politique, la France insoumise a communiqué ses comptes 2017 à la CNCCFP qui en assure la publication au Journal Officiel.

Pour consulter le compte d’ensemble 2017 de la France Insoumise

Pour consulter la circulaire de la CNCCFP concernant les obligations comptables des formations politiques en vigueur en 2017