Résultats du vote

Le vote est maintenant terminé. Plus de 5247 personnes ont participé, et on voté à 97% pour ma municipalisation. Retrouvez sur son blog l’analyse de Danielle Simonnet !

Cela fait six mois que trouver un Vélib’ en état de fonctionnement dans les rues de Paris relève du parcours du combattant ! La situation n’est pas près de s’arranger puisque, de l’aveu même du patron de Smovengo, il faudra attendre 2019 pour retrouver un fonctionnement normal.

Le changement d’entreprise gestionnaire, Smovengo a succédé à JCDecaux, est à l’origine de cet accident industriel. Mais le ver était dans le fruit depuis la création de Vélib quand la Ville de Paris a fait le choix de déléguer ce service public au privé. Une entreprise voyou a finit par remporter le marché. Smovengo a tiré vers le bas les droits sociaux et les conditions de travail de ses salarié·e·s pour remporter l’appel d’offre mais se retrouve maintenant incapable d’assurer le bon fonctionnement de Vélib’.

La municipalisation est le meilleur moyen de sauver Vélib’ ! La reprise du service public en régie directe permettrait de rétablir au plus vite la qualité de service et de réaliser des économies budgétaires. La municipalisation de Vélib’ est aussi une urgence écologique ! Quand 2500 parisien·ne·s décèdent chaque année à cause de la pollution de l’air il est indispensable de faire reculer l’utilisation de la voiture en soutenant des modes de circulation plus respectueux de l’environnement comme le vélo.  

La France insoumise organise donc du 16 septembre au 14 octobre à Paris et dans les communes concernées par ce service, une votation pour la municipalisation de Vélib.

Je regarde les vidéos des auditions

Dans le cadre de la campagne « Sauvons Vélib » et de la votation, nous organisons des auditions d’associations et d’acteurs du monde du vélo, pour écouter leurs propositions et échanger sur leur expérience.

Audition #1 : Associations de cyclistes