Biographie

Qui es-tu ? 

Je suis député européen, je viens de l’île de La Réunion et je représente depuis 2012 l’ensemble les Outre-mer français au Parlement européen. Une circonscription dont la superficie, espaces maritimes compris, dépasse la superficie de l’Union européenne toute entière.

Comment a commencé ton engagement ?

Il remonte à 1986 lors des manifestations lycéennes contre la loi Devaquet. Je faisais alors partie des fondateur·rice·s du premier comité d’action lycéen de La Réunion. Depuis le combat politique et le combat contre les injustices ne m’ont plus jamais quitté. Avec Paul Vergès, j’ai été parmi les premier·e·s, en France, à lancer l’alerte sur le changement climatique et sur la nouvelle vague d’extinction des espèces dans lesquels l’humanité toute entière a basculé.

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? 

J’ai porté bien des combats depuis mon élection et j’ai été sur tous les fronts. Parmi ces combats, celui fondamental pour les outre-mer, celui pour le fonds européen d’aide aux plus démuni·e·s, celui pour mettre fin à la pêche électrique et à la pêche en eaux profondes, qui ravagent tout. Celui pour en finir avec les pesticides nocifs qui seront les grands scandales sanitaires de demain, comme le glyphosate, les perturbateurs endocriniens et les tueurs d’abeilles. Celui contre le lobby du tabac et les liens toxiques qui existent jusqu’au plus haut sommet à la Commission européenne. Mes combats aussi pour l’écologie, pour les animaux, pour l’air et le climat, pour une politique de cohésion juste pour toutes les régions en Europe, des plus pauvres aux plus reculées, contre l’évasion fiscale, la mise en concurrence indigne des travailleur·se·s et des salarié·e·s en Europe, et contre les traités de libre-échanges, CETA, TTIP, JEFTA,… Je mettrai mon expérience au service des nouveaux député·e·s européen·ne·s de « Maintenant Le Peuple » que j’espère nombreux·ses.