Biographie

Qui es-tu ? 

Mon intérêt pour les questions européennes naît d’abord d’une passion pour les langues et le langage. Après une licence de linguistique, je me tourne vers un master d’études européennes où je me spécialise sur l’intégration des pays de l’Est. Après divers stages, je parviens à lier engagement politique et compétences professionnelles. Je travaille comme collaboratrice parlementaire au groupe de la GUE/NGL depuis 2013.

Comment a commencé ton engagement ?

En 2005, je participe à la campagne contre le TCE. C’est depuis mon Erasmus en Hongrie que je suis les élections européennes de 2009 et observe l’entrée des extrêmes droites au Parlement européen. Je décide alors de m’engager au sein du jeune Parti de Gauche. En 2017, ma candidature atteint le second tour des législatives dans la circonscription Benelux avec une campagne notamment sur la rupture avec les traités ordolibéraux et la vacuité de la lutte de l’UE contre le changement climatique.

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? 

A la suite de la capitulation de Tsipras en Grèce en 2015, je participe activement à la création des Sommets du Plan B qui ont aujourd’hui débouché sur un mouvement européen, « Maintenant le Peuple ». Je souhaite poursuivre le développement de cette alliance inédite et approfondir le travail commun de rupture avec les Traités européens. Et parce que je suis confrontée au quotidien aux lobbys dans mon travail au Parlement, je ferai également de la lutte contre leur ingérence une de mes priorités.