Biographie

Qui es-tu et comment a commencé ton engagement ?

Je m’appelle Mauricio Garcia Pereira, j’ai 49 ans, j’habite en France depuis 2001, et je suis père de deux enfants nés et élevés en France. Pendant plus de 6 ans, j’ai travaillé dans le plus grand abattoir municipal de France à Limoges. Au sein de l’abattoir, j’ai découvert un monde à part, celui de quelques-un·e·s qui font fièrement manger la planète entière mais avec des méthodes sauvages qui ne respectent pas les ouvrier·e·s d’abattoirs et surtout pas les animaux. La société ne veut pas savoir ce qui s’y passe, et préfère vivre dans « le déni » plutôt que de reconnaître « la vérité ». Par exemple, l’abattage « des vaches gestantes ». Par dizaines, voire centaines, tous les jours, pour que les lobbies puissent tout simplement contrôler le prix au kilo de la viande sur le marché. C’est tout cela et beaucoup plus que je décris dans un livre qui a été publié en mai 2018 chez Plon, « Ma vie toute crue ». Voilà une des bases de mon combat à présent : des réformes officielles, que les abattoirs seront obligés de respecter, des nouvelles lois, en faveur des animaux destinés à l’élevage et à l’abattage pour la consommation.

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? 

Je soutiens la France insoumise et me suis porté volontaire pour participer à sa liste pour les élections européennes parce que les politicien·ne·s qui dirigent la France et surtout l’Europe aujourd’hui ne sont pas à la hauteur des attentes de la majorité de nos concitoyen·ne·s en Europe. Si on ne fait rien maintenant pour lutter contre la surconsommation, la surexploitation (des océans, du terroir, des ressources naturelles, des énergies fossiles, etc…), le capitalisme, la mondialisation… Comme la majorité des pères et mères de famille, je me demande aujourd’hui ce qu’on va laisser, à mes enfants, à nos enfants. Aujourd’hui je me présente à vous comme un insoumis de plus parmi les millions qui habitent en France, en Europe et dans le Monde.