Biographie

Qui es-tu ? 

Petite-fille de Républicain espagnol, je suis Aide Médico-Psycologique, présidente d’association, syndicaliste. Incapable de supporter plus longtemps les maltraitances à l’encontre de résidents polyhandicapés auxquelles j’assistais dans la structure dans laquelle j’exerçais, je suis sortie du silence et les ai dénoncées. Après un combat long et intense je suis devenue, l’an dernier, la première lanceuse d’alerte relaxée en France depuis la Loi sapin.

Comment a commencé ton engagement ?

Mon insoumission a commencé très tôt, dès mon plus jeune âge. J’étais habitée par la sensation d’être incapable de me soumettre à l’autorité illégitime et arbitraire, à l’absurde et la violence de l’injustice. Par la suite, je me suis engagée en politique en adhérant au Parti de Gauche puis en m’impliquant au sein de la France Insoumise. J’ai contribué à la construction du livret Handicap et j’ai été choisie pour porter le programme, l’Avenir en Commun¸ aux élections législatives de 2017.

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? 

Mon combat est celui qui m’a poussé à dénoncer les actes violents et cruels. Mon identité de militante est liée à mon parcours personnel et être une lanceuse d’alerte est une manifestation de mon incapacité à tolérer l’intolérable. S’engager en politique c’est vouloir transformer la société, pas de poursuivre une carrière ou obtenir un siège confortable. La position de députée européenne est une autre manière de lutter pour une société digne et humaine pour chacun·e des citoyen·ne·s.