VIDÉO - Urgence sociale : « Jean-Luc Mélenchon a un plan » | Adrien Quatennens

Le 12 septembre 2021, Adrien Quatennens était l’invité d’Amélie Carrouër sur la chaîne LCI.

Pour faire face à l’urgence sociale, Jean-Luc Mélenchon a un plan. Le bloc populaire peut-être en tête. Les Français ont un grand choix à venir dans huit mois : la continuité ou la rupture.

RETROUVEZ ADRIEN QUATENNENS SUR

Gaz, électricité, alimentation : il faut bloquer les prix !

Le lundi 13 septembre 2021, Jean-Luc Mélenchon était l’invité des Grandes Geules. Le candidat de l’Union populaire à l’élection présidentielle a défendu son projet de loi d’urgence sociale comprenant notamment le blocage des prix des produits de première nécessité (gaz, électricité, alimentation) et l’augmentation du SMIC à 1400€ nets par mois. Il a expliqué que cette mesure pouvait être prise rapidement par un simple décret.

Jean-Luc Mélenchon a aussi dénoncé l’accumulation de profits des entreprises du CAC 40 pendant la crise sanitaire alors que le reste de la population pâtissait de la crise sanitaire. Il a ainsi expliqué qu’avec les 51 milliards d’euros de bénéfices du CAC 40 lors de l’année écoulée, on aurait pu créer 1 million d’emplois au salaire moyen. Et face aux remarques sur le risque d’évasion fiscale des plus riches, le candidat à l’élection présidentielle a rappelé sa proposition de mise en place d’un impôt universel, comme le font les États-Unis.

Le président du groupe « La France insoumise » à l’Assemblée nationale a également expliqué qu’il voulait refonder la police en renforçant les moyens de la police judiciaire dédiée aux enquêtes au long-cours quand l’accent est actuellement mis sur la BAC qui concentre ses missions sur le flagrant délit. Il a dit vouloir revenir à une logique de gardiens de la paix en la matière.

Jean-Luc Mélenchon a aussi répondu aux questions concernant la proposition d’Anne Hidalgo de doubler le salaire des enseignants. Il a expliqué que cette mesure était non seulement coûteuse mais que de surcroît elle ne répondait pas aux demandes des syndicats. Il a expliqué quant à lui être favorable au rattrapage du gel du point d’indice et à une augmentation des salaires, mais aussi à une augmentation du nombre de postes dans l’Éducation nationale pour diminuer le nombre d’élèves par classe.

Enfin, interrogé sur la place de Zemmour dans l’élection présidentielle, il a expliqué que ce dernier créait de la peur pour créer du liant à droite.

Débat Mélenchon-Hedebouw : La gauche en Europe face à la montée de l’autoritarisme

Le dimanche 12 septembre 2021 à 12h30, Jean-Luc Mélenchon était à Ostende (Belgique) à la #ManiFiesta pour un débat avec Raoul Hedebouw, président du Parti des travailleurs belge (PTB) sur le thème : « La gauche en Europe face à la montée de l’autoritarisme ».

Raoul Hedebouw est revenu dans un premier temps sur l’évolution inquiétante de l’autoritarisme en Belgique : de plus en plus de droits démocratiques sont bafoués comme avec la “loi pandémie” qui peut enlever les pouvoirs du Parlement lorsque l’état de pandémie est déclaré. Il critique ensuite la concentration du pouvoir entre les mains des multinationales pour appeler à reconquérir ce pouvoir.

Jean-Luc Mélenchon rebondit sur les propos de Raoul Hedebouw en revenant sur l’extrême concentration du capital dans les mains de quelques personnes. Il rappelle que le capitalisme a construit une société de la compétition de chacun contre tous et qu’aucune société humaine ne peut vivre sur un régime de compétition généralisée. Il souligne que le changement climatique nous oblige, au contraire, à une vie en société faite de solidarité.

Le candidat à l’élection présidentielle de 2022 aborde ensuite la question de la gestion de la crise sanitaire en France. Il critique vivement la manière dont les décisions ont été prises : au sein d’un Conseil de défense tenu au secret-défense qui ne rend de compte à personne et n’informe d’aucune décision prise. Il rappelle ensuite que le pass sanitaire met en place des contrôles de plus en plus autoritaires, du fichage généralisé et des décisions absurdes dans le monde du travail. La France insoumise a voté contre.

Jean-Luc Mélenchon revient sur le danger de la montée de l’extrême droite en Europe et rappelle que l’extrême droite est là pour utiliser et susciter la peur. Elle vise à diviser les gens sur la base d’une couleur de peau ou d’une religion pour empêcher l’unité du peuple autour de combats communs. Il appelle à mener la lutte contre l’extrême droite et à ne pas laisser un millimètre d’espace aux fascistes.

Le président du Parti des travailleurs belge revient sur sa vision de la montée de l’extrême droite en Belgique. Il explique qu’en Belgique l’extrême droite souhaite une confrontation entre Wallons et Flammands, entre Belges nés en Belgique et les autres, entre la Belgique et le reste du monde. À l’inverse, il appelle à construire un “nous” unifiant : celui des travailleurs qui construisent la richesse.

Jean-Luc Mélenchon est revenu sur la stratégie de l’Union Populaire. Il a expliqué que l’#UnionPopulaire consiste à rassembler le peuple autour de ses revendications communes, rappelant que les sondages le démontraient sur des questions aussi diverses que l’interdiction du glyphosate, le 100% d’énergies renouvelables, l’augmentation des retraites et du SMIC… Il souligne : “Notre stratégie, c’est de se demander : qu’est-ce qui est bon pour le peuple, pour l’intérêt général, pour la patrie républicaine ?”.

Retrouvez l’ensemble du programme sur : https://​melenchon2022​.fr/​p​r​o​g​r​a​m​me/

Raoul Hedebouw a abondé dans le sens de Jean-Luc Mélenchon en insistant sur le fait que l’État doit intervenir pour faire prévaloir l’intérêt général et l’intérêt des travailleurs avant les intérêts particuliers. Il a alerté ensuite sur la situation catastrophique des agriculteurs et paysans à travers le monde et sur la nécessité de les soutenir partout où ils sont en lutte.

Jean-Luc Mélenchon rappelle qu’en France un paysan se suicide tous les 2 jours. Il insiste sur l’urgence de traiter de manière concrète la question paysanne et sur la nécessité d’arrêter le saccage des sols par les pesticides et le glyphosate et appelle à mieux rémunérer les paysans. Il souligne qu’on ne peut pas séparer la question écologique de la question sociale : c’est en augmentant le SMIC qu’on peut permettre aux gens d’acheter des produits bios qui permettent de mieux rémunérer les paysans.

Pour finir, Raoul Hedebouw et Jean-Luc Mélenchon sont revenus sur la question de la concentration des médias. Le candidat à l’élection présidentielle insiste : le problème est la pluralité des médias. Il prône au contraire un pluralisme, de la contradiction et note l’importance de construire ses propres propres réseaux de communication.

QUESTION ECRITE AU GOUVERNEMENT : SOINS INFIRMIERS A DOMICILE : UNE NECESSITE POUR PRESERVER L’AUTONOMIE DES JEUNES EN SITUATION DE HANDICAP

Madame Muriel Ressiguier alerte Monsieur Olivier Véran, ministre de la santé et des solidarités sur une des problématiques rencontrées par les jeunes en situation de handicap et celle des soins infirmiers à domicile (SSIAD). En février 2020, lors de la conférence nationale du handicap, Emmanuel Macron a listé les objectifs du gouvernement et l’un d’entre eux était … Lire plus

Loi Grand Age autonomie, un enterrement de première classe !

Une tribune publiée par le Journal l’Humanité à retrouver ici Au début, c’était une promesse. Une promesse qui avait du sens, la promesse que nous pourrions ouvrir les yeux en grand sur les difficultés et les inégalités dont souffrent trop de nos concitoyens, la promesse que la République n’oublie aucun de ses enfants, surtout quand ils … Lire plus

La France doit peser pour le respect des droits des femmes afghanes et s’engager pour leur accueil

Communiqué de presse du groupe parlementaire de La France insoumise Depuis le vendredi 27 août, les exfiltrations de civils organisées par la France ont cessé sans qu’Emmanuel Macron n’ait exprimé clairement la politique d’accueil mise en place par le gouvernement français pour assurer la protection des civils afghans cherchant à fuir le régime. Chaque minute compte … Lire plus

Procès des attentats du 13 novembre 2015 : étendre la lumière de la vérité

Ce mercredi 8 septembre 2021 s’ouvre à Paris le procès des attentats du 13 novembre 2015. À cette occasion, Jean-Luc Mélenchon adresse un message aux Français. Il explique que ce procès peut permettre d’étendre la lumière de la vérité sur ces actes terroristes.

Le président du groupe « La France insoumise » espère ainsi que ce procès permettra d’éclairer les causes et les complices qui ont rendu possible cet attentat et notamment : ses financements et ses financeurs, mais aussi la provenance des armes qui ont été utilisées.

Plus largement, Jean-Luc Mélenchon appelle à renforcer le renseignement humain. Il explique également qu’il faut renforcer la surveillance des parlementaires sur ces sujets et sur les décisions de politique internationale.

Enfin, Jean-Luc Mélenchon appelle à ne pas laisser la peur l’emporter. Et en particulier à ne jamais donner le point aux islamistes en acceptant qu’ils soient la représentation politique des musulmans dans notre pays.

De Besançon, revenir moins con !

Enfin des bonnes nouvelles ! Amandine vient de décrocher un CDI, Frédéric des fonderies MBF monte une coopérative, et avec Charles Piaget on essaie de comprendre pourquoi Besançon est la capitale de la coopération ! Merci à la fanfare de Battant, au Mégarama et à toutes les p’tites mains qui ont permis cette belle journée.

QUESTION ECRITE AU GOUVERNEMENT : LE GOUVERNEMENT N’A PAS D’ARGENT POUR LA SANTÉ, MAIS POUR LE PASS SANITAIRE IL EN TROUVÉ !

QUESTION ECRITE AU GOUVERNEMENT. » LE GOUVERNEMENT N’A PAS D’ARGENT POUR LA SANTÉ, MAIS POUR LE PASS SANITAIRE IL EN TROUVÉ !  Madame Muriel Ressiguier interroge Monsieur Olivier Véran, Ministre de la santé et de la solidarité sur le surcoût occasionné par l’embauche de vigiles pour contrôler le pass sanitaire dans les hôpitaux alors que ces derniers … Lire plus

COMMUNIQUÉ DE PRESSE : PAS D’EXPULSION SANS SOLUTION DE RELOGEMENT PERENNE !

 » PAS D’EXPULSION SANS SOLUTION DE RELOGEMENT PERENNE ! Après l’expulsion du bidonville le Mas Rouge mardi dernier, c’est désormais les habitants du bidonville du Zénith 2 qui doivent être expulsés demain matin, selon plusieurs associations, qui ont tenu une conférence de presse hier, dont la Ligue des Droits de l’Homme, la Cimade et le DAL. Ces associations … Lire plus

Outre-mer : nous rejetons l’état d’urgence sanitaire

Le 7 octobre 2021, Jean-Luc Mélenchon intervenait à l’Assemblée nationale concernant la prolongation de l’état d’urgence sanitaire dans les Outre-mer.

Le président du groupe parlementaire de La France insoumise a commencé par dire son indignation sur la situation qui prévaut dans les Outre-mer français et sur les conditions qui ont rendu possible une telle situation. Il a notamment pointé du doigt le krash social en Outre-mer qui a permis un tel krach sanitaire.

Il a rappelé que la situation des Outre-mer était prévisible et que les insoumis avaient fait un rapport sur le sujet à la fin du premier confinement. L’eurodéputé Younous Omarjee avait écrit au Premier ministre pour demander un plan d’urgence dans les Outre-mer et le député Jean-Hugues Ratenon avait saisi le ministre des Outre-mer.

Il a dénoncé le fait que c’était la première fois du mandat qu’un projet de loi concernait tous les Outre-mer en dépit de leurs différences géographiques, des conditions naturelles diverses et des écarts importants des taux d’incidence qui existent entre eux.

Jean-Luc Mélenchon a appelé a rejeté la proposition de loi qui prolonge un confinement sans fin et sans moyens. Il a appelé à une discussion d’ensemble qui permettrait de prendre l’intégralité des éléments en compte de la réalité des départements et territoires d’Outre-mer.

Il a expliqué par exemple que le manque de confiance dans la vaccination en Guadeloupe et en Martinique s’expliquait par la culture de la défiance dans ces départements liée à l’utilisation du chlordécone. Il a également souligné les situations spécifiques à Mayotte et en Guadeloupe où il est difficile de faire les gestes barrières pour une raison simple : il y a de graves problèmes d’approvisionnement en eau.

Sur la vaccination, le candidat à l’élection présidentielle de 2022 a indiqué qu’il s’efforçait de convaincre les gens de son utilité, mais qu’il était totalement contre toutes les mesures de restriction des libertés, comme le Pass sanitaire, car cela ne nous prépare pas pour la suite. Il a rappelé que nous étions dans l’ère de l’incertitude écologique où les risques d’émergence de nouvelles zoonoses ne sont pas réglés.

Enfin le président du groupe parlementaire LFI a réitéré ses propositions pour faire face à la crise sanitaire en commençant à construire là où ça va le plus mal la société du roulement, en organisant la fin du surpeuplement grâce à la construction de logements et en mettant en place des purificateurs d’air dans toutes les salles de classe.

VIDÉO - Les retraites pour plaire à la Commission européenne | Adrien Quatennens

Le 7 septembre 2021, Adrien Quatennens interrogeait le gouvernement sur la réforme des retraites qui pourrait être relancée par le gouvernement.

Rien ne justifie le retour de la réforme des retraites qui est une promesse formulée par Emmanuel #Macron à la Commission européenne. Il y a un an et demi, face à la mobilisation, elle était abandonnée. Si elle devait revenir, à nouveau nous la combattrons.

RETROUVEZ ADRIEN QUATENNENS SUR

Le pass de Lafesse en règle pour là-haut !

Ca y est, Lafesse s’est cassé là-haut. Espérons qu’il fera rigoler le bon Dieu, Yahvé et Mahomet… On rend hommage à son art (même si YouTube censure ses extraits). On se demande si la gauche est devenue triste, l’ennemie du rire. On vous cause aussi de « Debout les femmes ! » (sortie le 13 octobre) et évidemment de la crise sanitaire.

VIDÉO - Mélenchon peut gagner ! | Adrien Quatennens

VIDÉO - L’abstention aide Macron ! | Adrien Quatennens

Grève des ATSEM à Montpellier

Les #ATSEM sont en grève aujourd’hui à #Montpellier, pour protester contre la mise en place des 70h supplémentaires sur l’année (1607 h au lieu de 1537 h). L’amplitude horaire est désormais de 10h et on leur demande d’assurer en plus de leurs tâches habituelles la prise en charge des temps d’accueil et d’animation après la classe … Lire plus

Macron à Marseille : le monarque présidentiel est ridicule

Jean-Luc Mélenchon tenait un point presse à Marseille le jeudi 2 septembre 2021 pour réagir au déplacement d’Emmanuel Macron dans la cité phocéenne.

Le candidat à l’élection présidentielle de 2022 a dénoncé la logique purement communicationnelle du président lors de sa venue à Marseille : « Macron vient avec sa lettre au Père Noël, promet beaucoup de choses mais ne fera rien. Quand on vient 8 mois avant une élection promettre des milliards, c’est qu’on a pas l’intention de les donner. Il n’y a plus de premier ministre dans ce pays ? C’est ça la nouvelle constitution française ? Non, moi je ne me fais pas à la monarchie présidentielle, je trouve que c’est ridicule. »

En déplacement dans l’école Antoine de Ruffi dans le 2ème arrondissement de Marseille, Jean-Luc Mélenchon est aussi revenu sur les propos polémiques de Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, concernant la prétendue augmentation d’achats d’écrans plats lors du versement des allocations de rentrée scolaire. Il a également évoqué le manque de préparation du gouvernement de cette rentrée scolaire. Il a proposé de mettre en place la société par roulement, d’installer des purificateurs d’air et à dédoubler les classes.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire