Biographie

Qui es-tu ? 

J’ai 25 ans. Je suis membre du Pôle Atelier des lois de la France insoumise depuis deux ans. J’y ai découvert les méthodes de l’éducation populaire et la force de la réflexion collective des lois. Diplômée d’un Master II en droit des finances publiques à l’Université Paris I, je souhaite mener le combat contre la fraude et l’évasion fiscale. J’ai ainsi participé auprès d’Eric Coquerel à l’élaboration du contre-budget de la France insoumise. 

Comment a commencé ton engagement ?

Mon engagement a commencé au cours de ma scolarité, par les assemblées générales lycéennes dans la lutte contre la réforme
El Khomri. Puis, à la création de la France insoumise, je me suis pleinement impliquée dans le mouvement en intégrant le Pôle Atelier des lois, d’abord en tant que juriste puis en rejoignant l’équipe de coordination. Chacune des propositions citoyennes issues des ateliers sont tout autant de démonstrations de l’intelligence populaire. Je me suis en effet engagée dans le militantisme pour libérer la parole du plus grand nombre trop longtemps proscrite et faire que justice fiscale, sociale et climatique ne soient plus des vains mots. C’est aussi le sens de mon implication dans l’organisation des Rencontres Nationales des Quartiers Populaires qui se sont déroulées en 2018. 

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? 

Je souhaite porter l’ambition populaire jusqu’au Parlement européen, redonner sa pleine légitimité aux citoyen·ne·s dans les décisions qui les concernent, notamment à travers les Ateliers des directives européennes. J’aspire aussi à consacrer toute ma force et mon énergie militante dans la lutte contre les lobbys sur le plan européen, lutte qui constitue une grande partie de mon combat militant. J’en suis convaincue, c’est par notre mouvement « Maintenant le peuple » que nous parviendrons, à faire primer l’intérêt général humain.