Biographie

Qui es-tu ? 

Né à Givors dans le Rhône. J’ai 40 ans, je suis marié et père de 4 enfants. J’ai arrêté l’école très tôt, dès la 4ème, et étais donc en échec scolaire dès l’âge de 15 ans. Mon premier emploi était un emploi jeune dans une association pendant 2 ans, puis j’ai effectué une formation de chauffeur poids lourd en 2002. Depuis, j’exerce ce métier en intérim. En 2014, je me suis lancé un défi, avoir un diplôme universitaire, chose que j’ai obtenue après 4 années de droit à l’université d’Aix-en-Provence.

Comment a commencé ton engagement ?

Après avoir découvert l’émission de Daniel Mermet « Là-bas si j’y suis » à la radio dans mon camion en 2011, je me suis engagé bénévolement en 2012 aux rencontres déconnomiques d’Aix-en-Provence où j’ai milité quelques années et rencontré François Ruffin qui a écrit un article.en 2013 sur mon engagement politique dans son journal Fakir. En 2016, je me suis engagé avec le journal dans les Bouches du Rhône et c’est pour moi une super expérience.

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? 

Je vais simplement dire que je suis un touche à tout et un bon à rien, et je peux autant parler d’Europe, que d’économie ou de géopolitique ou des questions sociales. Mais mon principal combat est la lutte contre la résignation afin de faire renaître l’espoir notamment chez les classes populaires dont je fais partie pour que celles-ci s’engagent en politique afin de voir un jour la parité sociale dans les assemblées.