Biographie

Qui es-tu ? 

Professeur en classes préparatoires, Docteur et agrégé de philosophie, j’ai 46 ans et j’habite à Lyon. Je publie des ouvrages de philosophie, et des essais, notamment : « Apprendre à philosopher avec Épicure », éditions Ellipses, « Intelligence du matérialisme » Préface de Jean-Luc Mélenchon, éditions de l’épervier, « Populisme. Le fantasme des élites », éditions Bruno Le Prince. Mon D.E.A. portait sur la citoyenneté européenne. Je suis un ancien élève de l’Institut Régional d’Administration de Nantes.

Comment a commencé ton engagement ?

Engagé adolescent dans des associations caritatives, puis à SOS Racisme, le combat contre toutes les formes de discriminations s’est toujours accompagné d’un engagement personnel contre l’extrême droite. Militant politique, j’ai fréquenté les milieux libertaires puis le parti socialiste, que j’ai quitté lors de l’occupation de l’Église Saint-Bernard en soutien aux sans papiers. Ensuite investi dans le syndicalisme, j’ai rejoins le Parti de Gauche puis la France Insoumise.

Quel est le combat que tu portes ou que tu souhaites mener ? 

Mon combat principal concerne la défense de la souveraineté démocratique. Elle passe non seulement par la lutte contre les lobbies, mais également par celle des libertés fondamentales, notamment la liberté de conscience et donc la laïcité. Cette dernière doit être promue en Europe. La montée des fascismes n’est pas inéluctable, à condition de redonner des espoirs à toutes les parties de la population : nous serons ceux qui protègent là où les traités européens détruisent.