UKRAINE : Seule la négociation peut permettre de sortir de l’impasse de la guerre totale.

Ces dernières 24h, Vladimir Poutine a choisi l’escalade.
Il a annoncé des referendums illégaux pour justifier l’annexion des territoires du Donbass et prétendre légitimer que la contre-offensive ukrainienne est une atteinte aux intérêts nationaux russes.
Il vient de déclarer la mobilisation partielle de sa population.
Il brandit la menace nucléaire pour couvrir sa guerre d’agression.
Ces décisions et provocations sont inacceptables et la communauté internationale doit faire bloc pour refuser le chantage nucléaire et s’abstenir de faciliter l’engrenage. Aucune paix ni aucune sécurité internationale ne sont possibles si l’on fait primer la force brute et la terreur nucléaire.
Pour les puissances nucléaires, la fuite en avant n’est pas une option. La montée aux extrêmes ne signifierait que la destruction réciproque.
Seule la négociation peut permettre de sortir de l’impasse de la guerre totale.
Elle a d’autant plus de chances d’aboutir si le peuple russe refuse son enrôlement dans une guerre illégale ; si les nations amies de Moscou expriment leur désapprobation devant des décisions qui mettent en danger tout le système des relations internationales.
Le rôle de la France dans cette crise est d’œuvrer aux côtés de l’Ukraine pour le respect vaille que vaille du droit international, la protection des civils et au retour de la paix. Elle pourrait initier et accueillir une conférence pour la sécurité et la négociation d’un plan de paix et de garanties mutuelles.