CARAVANES POPULAIRES - Jour 2 - Étapes de Rennes et de Metz

Vendredi 12 août, les caravanes populaires ont fait étape à Rennes et à Metz sous le soleil écrasant de ce mois d’août.

C’est dans le quartier du Blosne à Rennes que les militant·es de La France insoumise se sont retrouvé·es. Parmi eux, quelques nouveaux qui souhaitent s’investir plus fortement avec les groupes d’action locaux. Autour du stand, la NUPES est en force ! Mathilde Hignet, députée insoumise d’Ille-et-Vilaine, et Mickaël Bouloux, député socialiste, discutent avec les habitant·es et présente les propositions communes que les parlementaires de la NUPES ont voté pour faire face à l’urgence sociale. Des adolescent·es viennent nous voir en vélo et demandent ce que nous faisons. Nous leur expliquons notre démarche. « Ah mais c’est pour La France insoumise ? Mes parents, ils ont voté pour Jean-Luc Mélenchon ! Je vais leur dire que vous êtes ici. » En porte-à-porte, nous rencontrons Ève. À 65 ans, Ève n’a pas assez cotisé pour obtenir sa retraite à taux plein. Elle a pourtant travaillé toute sa vie en faisant des marchés. « J’espérais que Jean-Luc Mélenchon gagne, nous dit-elle. J’avais entendu qu’il proposait d’augmenter les retraites et d’abaisser l’âge de départ à 60 ans. S’il avait gagné, j’aurais pu enfin pouvoir me reposer… » Ève veut nous aider. Elle accepte de devenir correspondante d’immeuble : « Je ne savais pas qu’on pouvait faire cela ! Comptez sur moi pour parler des propositions que vous portez à mes voisins ! ». Quelques portes plus loin, les militant·es présentent l’activité parlementaire de Frédéric Mathieu, député insoumis de la circonscription, depuis son élection en juin dernier. « J’ai voté pour lui, nous confie Adèle, une jeune infirmière. J’ai vu que les élu·es de La France insoumise avait lancé une commission d’enquête populaire sur la situation dans les hôpitaux. Je suis vraiment contente qu’ils fassent cela. Je ne regrette pas mon vote ».

À Metz, la caravane s’installe dans le quartier du Sablon. Autour du stand, les enfants jouent pendant que les parents discutent. Les militant·es de Moselle ont préparé un petit questionnaire sur l’état des services publics dans le département. Les discussions s’engagent facilement et le constat est unanime : il faut que les gouvernements arrêtent de démanteler les services publics ! En porte-à-porte, l’accueil est chaleureux. Nous présentons aux habitant·es l’activité parlementaire de Charlotte Leduc, députée de la circonscription. « Mais il n’y a plus d’élections ! » nous disent certaines personnes agréablement surprises qu’on se préoccupe de leur avis en dehors des périodes électorales. Certaines personnes nous avouent qu’elles ont voté pour le Rassemblement national lors des précédentes élections. Toutes nous disent s’être fait avoir. « Je suis vraiment déçue. Je pensais qu’ils défendraient les classes populaires. Mais pas du tout ! Ils ont voté contre l’augmentation du SMIC et se sont arrangés avec Macron pour des postes », confie Patricia qui se montre également enthousiaste quand nous lui parlons de notre proposition de blocage des prix. « La prochaine fois, je voterai pour vous. Vous, vous nous défendez ».

Un très grand merci à notre députée insoumise d’Ille-et-Vilaine Mathilde Hignet pour sa présence à Rennes. Nous tenons également à saluer Mickaël Bouloux, député socialiste, qui est venu à cette même étape pour présenter avec nos militant·es les mesures que nous portons ensemble avec notre programme partagé de la NUPES.

On se retrouve demain pour le compte rendu des étapes de Saint-Brieuc et de Strasbourg.

➡️ Rendez-vous sur la page des caravanes de l’Union populaire pour retrouver les étapes près de chez vous
➡️ Suivez la caravane sur la page Facebook et sur le compte Twitter