Sommet de l’OTAN : défendre l’Ukraine oui, brader notre indépendance non

drapeau-otan-melenchon

Communiqué des député•es LFI membres des commissions Défense et Affaires étrangères.

Nous réaffirmons notre soutien au peuple ukrainien mobilisé pour sa défense et aux opposants russes à la guerre.

Nous réaffirmons que ce soutien doit aller de pair avec une diplomatie indépendante et non alignée.

Le sommet de l’OTAN qui s’achève va à rebours de cet objectif. Il confirme le service rendu par Vladimir Poutine à une alliance cherchant à justifier son existence.

La guerre en Ukraine est prétexte à une accélération du renforcement et de l’extension de l’OTAN, quel qu’en soit le prix.

  • La levée du veto turc à l’entrée de la Suède et de la Finlande dans l’alliance s’est opérée sur le dos de nos alliés kurdes face à Daesh, toujours actif au Proche Orient ;
  • L’invitation du Japon et de la Corée du Sud envoie le signal d’une extension de l’OTAN à l’Asie face à la Chine ;
  • Le renforcement de la présence militaire étasunienne en Europe achève de réduire à néant le prétendu renforcement d’une quelconque « autonomie stratégique européenne ».

Ces décisions à courte-vue n’aideront pas au rétablissement de la souveraineté de l’Ukraine. Elles vont à contre-courant de l’évolution géopolitique mondiale, marquée par un refus par la majorité des Etats de la reconstitution de blocs antagonistes. Elles n’apportent aucune solution aux pénuries de toutes sortes provoquées par les marchés et aggravées par la guerre.