Avec la Nouvelle Union Populaire, plus une retraite en dessous du SMIC

Il est revenu dans un premier temps sur la composition du nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne. Interrogé sur la nomination de Pap Ndiaye en tant que ministre de l’Éducation, il a indiqué que celui-ci, bien qu’il soit un intellectuel reconnu, appliquera de toute façon la politique du gouvernement d’Emmanuel Macron. Par conséquent, il continuera de privatiser l’école et d’en faire un marché du savoir.

Jean-Luc Mélenchon a ensuite rappelé l’enjeu crucial que représentent les élections législatives des 12 et 19 juin. En choisissant le bulletin avec le “V” pour avoir une majorité de la NUPES, les gens pourront remettre en place le parlementarisme avec un pouvoir fort du Parlement. Dans le même temps, Jean-Luc Mélenchon pourra devenir Premier ministre pour appliquer les mesures prévues dans le programme de la Nouvelle Union Populaire.

Ce programme prévoit notamment d’augmenter le SMIC à 1 500€ net par mois, de limiter les écarts de salaire de 1 à 20 au sein d’une entreprise et d’enfin respecter l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes. La NUPES propose également la retraite à 60 ans à taux plein avec 40 annuités ainsi qu’une revalorisation des retraites et le minimum vieillesse à 1 100€ par mois. De son côté, Emmanuel Macron veut faire la réforme des retraites à 65 ans qui va coûter 4,5 milliards d’euros.

Jean-Luc Mélenchon a aussi rappelé sa proposition de bloquer les prix de première nécessité comme ceux de l’énergie ou des carburants pour permettre aux Français de s’en sortir. Il a également indiqué vouloir bloquer les prix des loyers à la baisse, une fois Premier ministre.

Questionné sur le nucléaire, il a annoncé d’autres problèmes à venir cet été sur les centrales à cause de la sécheresse. Il a précisé que la moitié des réacteurs étaient déjà à l’arrêt, en partie pour des raisons de corrosion.

Enfin, il a pointé du doigt la décision du ministère de l’Intérieur concernant les élections législatives qui ne prend pas en compte la nuance politique NUPES dans les inscriptions des candidats en préfecture. Il a dénoncé ce scandale de nature à fausser l’élection puisque cela empêchera de donner les résultats correctement au soir du premier tour.

Le 22 mai 2022, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission Le Grand Jury sur LCI et RTL.

Il est revenu dans un premier temps sur la composition du nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne. Interrogé sur la nomination de Pap Ndiaye en tant que ministre de l’Éducation, il a indiqué que celui-ci, bien qu’il soit un intellectuel reconnu, appliquera de toute façon la politique du gouvernement d’Emmanuel Macron. Par conséquent, il continuera de privatiser l’école et d’en faire un marché du savoir.

Jean-Luc Mélenchon a ensuite rappelé l’enjeu crucial que représentent les élections législatives des 12 et 19 juin. En choisissant le bulletin avec le “V” pour avoir une majorité de la NUPES, les gens pourront remettre en place le parlementarisme avec un pouvoir fort du Parlement. Dans le même temps, Jean-Luc Mélenchon pourra devenir Premier ministre pour appliquer les mesures prévues dans le programme de la Nouvelle Union Populaire.

Ce programme prévoit notamment d’augmenter le SMIC à 1 500€ net par mois, de limiter les écarts de salaire de 1 à 20 au sein d’une entreprise et d’enfin respecter l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes. La NUPES propose également la retraite à 60 ans à taux plein avec 40 annuités ainsi qu’une revalorisation des retraites et le minimum vieillesse à 1 100€ par mois. De son côté, Emmanuel Macron veut faire la réforme des retraites à 65 ans qui va coûter 4,5 milliards d’euros.

Jean-Luc Mélenchon a aussi rappelé sa proposition de bloquer les prix de première nécessité comme ceux de l’énergie ou des carburants pour permettre aux Français de s’en sortir. Il a également indiqué vouloir bloquer les prix des loyers à la baisse, une fois Premier ministre.

Questionné sur le nucléaire, il a annoncé d’autres problèmes à venir cet été sur les centrales à cause de la sécheresse. Il a précisé que la moitié des réacteurs étaient déjà à l’arrêt, en partie pour des raisons de corrosion.

Enfin, il a pointé du doigt la décision du ministère de l’Intérieur concernant les élections législatives qui ne prend pas en compte la nuance politique NUPES dans les inscriptions des candidats en préfecture. Il a dénoncé ce scandale de nature à fausser l’élection puisque cela empêchera de donner les résultats correctement au soir du premier tour.

Le 22 mai 2022, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission Le Grand Jury sur LCI et RTL.

Il est revenu dans un premier temps sur la composition du nouveau gouvernement d’Elisabeth Borne. Interrogé sur la nomination de Pap Ndiaye en tant que ministre de l’Éducation, il a indiqué que celui-ci, bien qu’il soit un intellectuel reconnu, appliquera de toute façon la politique du gouvernement d’Emmanuel Macron. Par conséquent, il continuera de privatiser l’école et d’en faire un marché du savoir.

Jean-Luc Mélenchon a ensuite rappelé l’enjeu crucial que représentent les élections législatives des 12 et 19 juin. En choisissant le bulletin avec le “V” pour avoir une majorité de la NUPES, les gens pourront remettre en place le parlementarisme avec un pouvoir fort du Parlement. Dans le même temps, Jean-Luc Mélenchon pourra devenir Premier ministre pour appliquer les mesures prévues dans le programme de la Nouvelle Union Populaire.

Ce programme prévoit notamment d’augmenter le SMIC à 1 500€ net par mois, de limiter les écarts de salaire de 1 à 20 au sein d’une entreprise et d’enfin respecter l’égalité des salaires entre les femmes et les hommes. La NUPES propose également la retraite à 60 ans à taux plein avec 40 annuités ainsi qu’une revalorisation des retraites et le minimum vieillesse à 1 100€ par mois. De son côté, Emmanuel Macron veut faire la réforme des retraites à 65 ans qui va coûter 4,5 milliards d’euros.

Jean-Luc Mélenchon a aussi rappelé sa proposition de bloquer les prix de première nécessité comme ceux de l’énergie ou des carburants pour permettre aux Français de s’en sortir. Il a également indiqué vouloir bloquer les prix des loyers à la baisse, une fois Premier ministre.

Questionné sur le nucléaire, il a annoncé d’autres problèmes à venir cet été sur les centrales à cause de la sécheresse. Il a précisé que la moitié des réacteurs étaient déjà à l’arrêt, en partie pour des raisons de corrosion.

Enfin, il a pointé du doigt la décision du ministère de l’Intérieur concernant les élections législatives qui ne prend pas en compte la nuance politique NUPES dans les inscriptions des candidats en préfecture. Il a dénoncé ce scandale de nature à fausser l’élection puisque cela empêchera de donner les résultats correctement au soir du premier tour.