La paix doit toujours l’emporter - Meeting de Mélenchon à La Réunion

Le 26 février 2022, Jean-Luc Mélenchon tenait un meeting à Saint-Denis de La Réunion où plus de 2 000 personnes étaient présentes sur place. Retrouvez ce meeting dans une version accessible aux personnes sourdes et malentendantes.

L’événement était introduit par plusieurs élus de La Réunion. Younous Omarjee, eurodéputé LFI et président de la Commission Régions au Parlement européen, a appelé à rejoindre la campagne de l’Union populaire portée par Jean-Luc Mélenchon qui peut être victorieuse en avril. Il a rappelé que c’était le seul candidat à placer les Outre-mer au coeur de son programme.

Karine Lebon, députée de La Réunion et soutien de Jean-Luc Mélenchon, a souligné que l’Union se faisait derrière un programme précis et chiffré qui traite des urgences de La Réunion et de la France. C’est ensuite le député insoumis Jean-Hugues Ratenon qui s’est exprimé sur scène. Il a indiqué que si Jean-Luc Mélenchon était élu, il lutterait de toutes ses forces contre la pauvreté et décréterait l’état d’urgence sociale dans les Outre-mer.

La présidente de la région de La Réunion, Huguette Bello, a pris la parole en réaffirmant son soutien à la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Une candidature qui permettra de restaurer la France et la République autour des valeurs de Liberté, Égalité et Fraternité. Elle a rappelé que Jean-Luc Mélenchon était le seul capable de l’emporter à gauche et le seul à pouvoir rassembler autour de l’Union populaire.

Le candidat de l’Union populaire est ensuite monté sur scène en soulignant que par la force du nombre et de l’engagement, nous montrons l’existence de cette France qui refuse le racisme. Et qui, par sa créolisation, adhère à l’universel qui nous anime. Il a remercié les élus de La Réunion qui lui ont apporté leur parrainage, même sans être des soutiens.

Jean-Luc Mélenchon a abordé la guerre en Ukraine en appelant à faire cesser l’escalade. Il a demandé à ce que la France s’avance sur la scène internationale pour obtenir tout de suite un cessez-le-feu. Il a dit que la France devait être une puissance non-alignée pour peser sur la scène internationale. Il a également rappelé qu’il avait proposé un débat à Emmanuel Macron sur la politique internationale mais que celui-ci avait répondu que c’était un non-sujet.

Le candidat de l’Union populaire a adressé ses pensées vers les Russes courageux qui manifestent contre la guerre et vers les Ukrainiens qui sont en ce moment sous les bombes. Il a adressé un message de paix et un retour à la raison pour résoudre le conflit de l’Ukraine.

Le candidat de l’Union populaire a présenté ses engagements politiques pour les habitants de La Réunion, notamment le paiement par l’Etat de la fin de la route du littoral et le développement de l’agriculture vivrière et locale sur le territoire de La Réunion. Il est revenu sur la nécessité de sortir des logiques de marché pour aller vers une planification écologique qui est au cœur du programme l’Avenir en commun. Il a ensuite abordé le sujet de la vie chère pour rappeler que seul le blocage des prix peut répondre à l’urgence sociale.

Il a par ailleurs souligné l’importance du travail fourni pour les équipes programmatiques qui permettront de chiffrer l’intégralité du programme l’Avenir en commun. Il a annoncé une émission du chiffrage qui permettra à toutes et tous de comprendre la mise en place des réformes prévues.

Jean-Luc Mélenchon est ensuite revenu sur l’importance de développer l’espace francophone, avec notamment la mise en place d’une Université de la mer pour permettre à tous les peuples qui parlent français et qui s’intéressent aux activités de la mer de pouvoir avoir une élite économique et intellectuelle capable de s’en occuper.

Il a conclu son meeting par un appel à la paix en citant Jean Jaurès.