Enfin la présomption de salariat pour les travailleurs des plateformes numériques !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email
Livreur Deliveroo

Communiqué de la délégation La France insoumise au Parlement européen.

La Commission européenne doit publier cette semaine sa proposition de directive sur les droits des travailleurs des plateformes numériques.

Elle devrait inclure la présomption de salariat que nous réclamons depuis plus de deux ans. Avec la députée insoumise Leïla Chaibi comme animatrice, nous avons combattu sans relâche au sein du Parlement européen mais aussi aux côtés des travailleurs partout en Europe.
Si cette information se confirme, c’est une victoire enthousiasmante ! Le message envoyé par la Commission européenne serait clair et net : Uber, Deliveroo et autre Wolt doivent cesser de se cacher derrière l’usage frauduleux du statut de travailleur indépendant et doivent assumer leurs obligations d’employeur.

Cette conquête sociale et politique historique, arrachée par les insoumis au Parlement européen, est celle des travailleurs des plateformes mobilisés dans toute l’Europe.
C’est également un camouflet pour Emmanuel Macron qui a pesé de toutes ses forces pour empêcher la présomption de salariat et servir les intérêts d’Uber.

4,1 millions de personnes en Europe, livreurs et chauffeurs VTC principalement, seraient requalifiées en salariés et auraient donc accès au salaire minimum, aux congés payés, aux arrêts de travail, à la retraite…