« L’abstention vote Macron » - Meeting de Jean-Luc Mélenchon à Valence - #AMFIS2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Le dimanche 29 août 2021, Jean-Luc Mélenchon était en meeting à Valence aux côtés d’Huguette Bello, présidente de la Région Réunion pour clôturer les #AMFIS2021.

Huguette Bello a rappelé que sur l’île de la Réunion, l’union populaire qui avait été mise en place lors de l’élection régionale avait permis d’emporter la victoire. Elle a expliqué que le peuple réunionnais avait exprimé par son vote une exigence de justice sociale après des années où l’éthique et la morale avaient été bafouées par les dirigeants politiques de l’ordre établi. Rappelant que l’identité réunionnaise s’était forgée dans la lutte pour la conquête de la liberté, elle a appelé le peuple français tout entier à lutter pour « Restaurer la République. Restaurer la liberté. Restaurer l’égalité. Restaurer la fraternité. » Huguette Bello a dénoncé la société néolibérale qui maltraite les humains et la nature. Elle a expliqué que si la France se tournait vers les Outre-mers, elle pouvait mettre en place une politique maritime d’ampleur, ayant le deuxième territoire maritime du monde. Elle a expliqué qu’elle prendrait toute sa part, sur l’île de La Réunion, à participer à la victoire de Jean-Luc Mélenchon en 2022.

Jean-Luc Mélenchon a de son côté rappelé que sa candidature à l’élection présidentielle de 2022 était celle d’un programme qui avait déjà obtenu 7 millions de voix en 2022, d’une équipe parlementaire prête a gouverner, et des 250 000 personnes qui le soutiennent déjà sur le site https://​melenchon2022​.fr.

Alors que la déroute américaine en Afghanistan occupe le devant de la scène médiatique, le président du groupe parlementaire insoumis a dressé le bilan des 20 ans de guerre des USA dans ce pays : 2000 milliards de dollars dépensés pour le résultat obtenu. Il a expliqué que la guerre ne règle jamais les problèmes politiques et a appelé à réfléchir sur l’intervention française au Mali.

Jean-Luc Mélenchon a de nouveau rappelé son opposition au pass sanitaire, dénonçant les faux débats autour de cette question et les polémiques qui visent à diviser le peuple entre « pro-vax » et « anti-vax ». Il a appelé le monde salarié et associatif organisé à participer à ces manifestations et à en expulser ceux qui sont antisémites.

Face aux défis du changement climatique, le candidat à l’élection présidentielle de 2022 a dit qu’il fallait une société plus solidaire. Il a dénoncé la petite oligarchie qui s’est enrichie pendant et par la crise sanitaire. Il a appelé à entrer dans l’action politique pour résoudre les problèmes qui se posent dans notre pays et au-delà et a donc lancé un appel fort contre l’abstention, affirmant que l’abstention favorise Le Pen et Macron et, pour le résumer en une formule, que « L’abstention vote Macron ».

Face à ceux qui disent que sans union il est impossible de gagner, mais qui commencent par se diviser et n’ont même pas de programme à proposer aux Français, Jean-Luc Mélenchon a expliqué que sa candidature portait un programme largement soutenu par le peuple français, rappelant que les sondages le démontraient sur des questions aussi diverses que l’interdiction du glyphosate, le 100% d’énergies renouvelables, l’augmentation des retraites et du SMIC… Il a dénoncé ceux qui cherchent à diviser le peuple français en utilisant la question de la vaccination ou celle des religions. Il a défendu la créolisation de la société face à des gens comme Eric Zemmour qui disent s’y opposer. Il a aussi rappelé sa proposition, faite au Burkina-Faso, d’une francophonie des peuples.

Le candidat de l’union populaire à l’élection présidentielle a aussi affirmé qu’il fallait planifier. Il a répété son engagement de ne plus faire de réductions d’impôts sans contreparties sociales et environnementales et a expliqué qu’il donnerait de la visibilité aux entreprises par la planification. C’est par cette méthode qu’il a dit pouvoir réaliser la relocalisation des productions dans notre pays.

Moquant les débats ineptes qui laisseraient à penser que des candidats à l’élection présidentielle seraient pour l’insécurité, Jean-Luc Mélenchon a aussi parlé de son programme en matière de sûreté publique. Il a ainsi dit qu’il voulait renforcer les moyens de la police judiciaire pour lutter efficacement contre les trafics.

Lançant un appel à la mobilisation populaire, les candidat à l’élection présidentielle a aussi annoncé une nouvelle étape dans sa campagne avec la constitution à venir d’un « Parlement de l’Union populaire » rassemblant des personnalités du monde du salariat organisé, des associations ou des arts et des lettres.

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire