Audition de Florence Parly par la commission de la défense

Communiqué de Bastien Lachaud et Alexis Corbière, députés La France insoumise membres de la commission Défense à l’Assemblée nationale.

La ministre des Armées, Florence Parly est auditionnée ce jour par la commission de la défense nationale et des forces armées de l’Assemblée nationale pour la première fois depuis le 6 octobre dernier. D’ores et déjà, il est évident qu’elle ne sera pas en état de répondre précisément aux questions que la représentation nationale se pose sur de nombreux sujets qui mériteraient à eux seuls une audition.

Aux Questions au gouvernement, madame Parly, interrogée sur la guerre au Mali et incapable de présenter une feuille de route claire, a botté en touche et répondu par une question.
Le problème est d’autant plus aigu que les délais de réponse aux questions écrites des parlementaires sont devenus extravagants.

Les députés insoumis, Alexis Corbière et Bastien Lachaud, membres de la commission de la défense nationale déplorent que ces auditions s’apparentent bien davantage à un simulacre de démocratie qu’à un véritable moyen de contrôle de l’action du gouvernement.

Parmi les sujets d’importance, les députés souhaiteraient notamment être précisément informés :

  • De l’évolution de l’opération Barkhane
  • Des conditions exactes des frappes aériennes sur le village de Bounti (Mali)
  • De l’action de la France en République Centrafricaine
  • Des raisons pour lesquelles les experts en logistique des armées n’ont pas été sollicités pour l’élaboration et la mise en œuvre de la stratégie de vaccination contre le Covid-19
  • Des effets de l’épidémie de covid-19 dans les armées
  • Des réflexions de l’exécutif touchant la clause de revoyure de la LPM, au sujet de laquelle le président de la République aurait déjà pris des arbitrages en décembre
  • De la fin de gestion budgétaire de l’année 2020
  • De la teneur du projet immobilier de la DGSE budgété à 1 milliard d’euros
  • Des motifs qui ont fait décider sans débat de la construction du PANG
  • De l’avancée de la réfection du SNA Perle
  • Du suivi des entreprises stratégiques en difficulté comme :
    o Man Energy Solutions
    o Constructions Navales et Industries de la Méditerranée
    o Tarbes Industry
  • Des raisons pour lesquelles la Dicod n’assume plus le rôle de porte-parole du ministère
  • Des suites données aux signalements de harcèlement sur la base aérienne de Nancy-Ochey et aux propositions du rapport Lachaud-Lejeune sur la lutte contre les discriminations
  • De l’évolution de l’opération Sentinelle
  • De l’avancée des chantiers franco-allemands SCAF et MGCS
  • De la mise en œuvre du Brexit dans le domaine de la défense
  • Des discussions en cours pour la vente de Rafale
  • Du bilan du lancement du satellite CSO-2 par un lanceur Soyouz
  • Des enseignements tirés de la cyber-attaque géante via le logiciel SolarWinds
  • De l’appréciation portée par le ministère sur la nouvelle administration qui entrera bientôt en fonction aux Etats-Unis d’Amérique