Néonicotinoïdes : interpellez votre député sur son vote

Votre député a-t-il voté pour la réautorisation des néonicotinoïdes ?

Ci-dessus, consultez la carte des votes sur le texte de loi pour réautoriser l’utilisation des néonicotinoïdes. En vert, votre député a voté contre. En gris, il était absent. En orange, il s’est abstenu. En rouge, il a voté pour l’utilisation de ces pesticides. Si c’est le cas, interpellez votre député en suivant la démarche suivante.

Comment agir ?

1 - Interpeller votre député favorable à l’utilisation des néonicotinoïdes

Si vous êtes situés dans une partie rouge ou orange de la carte ci-dessous, votre député a voté pour la réautorisation des néonicotinoïdes ou s’est abstenu. Pour trouver l’adresse mail de votre député le site de l’AN comporte lui-même un module de recherche (par nom, code postal, sur une carte interactive…)  qui permet ensuite d’accèder à la fiche individuelle qui contient l’adresse mail officielle. Il y a même un bouton « écrire à votre député », sur chaque fiche individuelle. 

Voici un modèle de mail à lui envoyer :

Bonjour, 

Je découvre avec stupeur que vous avez voté pour  le projet de loi réautorisant les néonicotinoïdes.

En tant qu’élu de la nation, vous devez incarner l’intérêt général. L’intérêt général, c’est celui qui consiste à protéger le seul écosystème favorable à la vie humaine. Au lieu de défendre des intérêts privés qui détruisent l’écosystème !

Or,  vous ne pouvez ignorer les 1 200 études qui exposent la grande dangerosité des néonicotinoïdes pour les abeilles, l’eau, les sols, les humains ! Vous ne pouvez ignorer non plus que les agriculteurs n’ont pas besoin d’une solution chimique à un problème économique.

Ce projet de loi est un pansement sur une jambe de bois. Il est commandé par les lobbies du sucre et des pesticides ! 

Par votre décision, des personnes et des écosystème sont mis en péril. Votre vote est à rebours de l’Histoire. 

En tant que citoyen  je saurai me souvenir de ce choix. Pour autant ce mail a vocation à vous inviter à revenir sur cette position lors du vote définitif qui interviendra à l’issu de la navette législative.

Bonjour, 

Je découvre avec stupeur que vous vous êtes abstenu sur le projet de loi réautorisant les néonicotinoïdes.

En tant qu’élu de la nation, vous devez incarner l’intérêt général. L’intérêt général, c’est celui qui consiste à protéger le seul écosystème favorable à la vie humaine. Au lieu de défendre des intérêts privés qui détruisent l’écosystème !

Or,  vous ne pouvez ignorer les 1200 études qui exposent la grande dangerosité des néonicotinoïdes pour les abeilles, l’eau, les sols, les humains ! Vous ne pouvez ignorer non plus que les agriculteurs n’ont pas besoin d’une solution chimique à un problème économique.

Ce projet de loi est un pansement sur une jambe de bois. Il est commandé par les lobbies du sucre et des pesticides ! 

Par votre décision, des personnes et des écosystème sont mis en péril. Votre vote est à rebours de l’Histoire. 

En tant que citoyen  je saurai me souvenir de ce choix. Pour autant ce mail a vocation à vous inviter à revenir sur cette position lors du vote définitif qui interviendra à l’issu de la navette législative.

2 - Signer et faire signer la pétition contre ce pesticide

3 - Participer à la votation citoyenne d’Agir pour l’environnement

4 - Se mobiliser sur les réseaux sociaux #StopNéonicotinoïdes