Seine-Saint-Denis : Lettre ouverte à Emmanuel Macron sur la crise sanitaire et économique liée au Covid-19

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Partager sur email

Lettre ouverte de plusieurs élu·es de Seine-Saint-Denis au président Emmanuel Macron.

Monsieur le Président,

La terrible crise sanitaire et économique liée au COVID-19 touche particulièrement le département de la Seine-Saint-Denis.

Notre département est malheureusement, à date, le plus pauvre de notre pays. Il fournit également un grand contingent de travailleurs·euses qui continuent d’assurer les missions de services publics primordiaux, ainsi que toutes les activités économiques essentielles, souvent sans les protections suffisantes pour leur santé et celle de leurs proches. Ces spécificités font de la Seine-Saint-Denis un territoire surexposé à cette dramatique épidémie qui se traduit effectivement par une surmortalité de plus de 63% par rapport au territoire national. Cette situation a même été qualifiée « d’exceptionnelle » par le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon.

De surcroît, les communes de Seine-Saint-Denis sont celles qui concentrent le plus d’inégalités, pointées par de nombreux rapports, dernier en date le rapport Cornut-Gentille-Kokouendo qui avait abouti à une série de 23 mesures dites « exceptionnelles » présentées par Monsieur le Premier Ministre fin octobre dernier. Ces inégalités persistent aujourd’hui dans de nombreux domaines : l’éducation, la justice, la sécurité, le logement et bien sur la santé. Notre offre de soins continue d’être largement insuffisante : à titre d’exemple, il y a trois fois moins de médecins qu’à Paris, pour seulement 500.000 habitant·es de moins. Nos hôpitaux, à bout de souffle, tentent encore tant bien que mal de répondre à l’afflux continu de nouveaux patients, eux aussi, sans matériel de protection et sans les moyens nécessaires pour répondre à une pandémie mondiale. Ce sont ces inégalités qui rendent aujourd’hui les habitantes et habitants de la Seine-Saint-Denis, les classes populaires, plus vulnérables au virus que partout ailleurs.

Pour tenter d’endiguer cette propagation du virus, il est aujourd’hui impératif que notre département puisse, dans les plus brefs délais, répondre à cette crise sanitaire sans précédent par des mesures claires :

  • Classement de la Seine-Saint-Denis en département pilote prioritaire dans la Mise en place ex tempore d’un dépistage massif de tous les habitant·es du département sans exception pour un confinement plus efficient et une quarantaine des personnes contaminées ;
  • Installation obligatoire de distributeurs de gels hydroalcooliques dans les lieux très fréquentés ;
  • Mise en place d’un tableau de bord synthétisant, sur le département, les besoins et les quantités de matériels commandés ainsi que les dates prévisionnelles de réception ; 
  • Fabrication d’un stock de masques pour le département via des producteurs locaux pour relancer l’activité économique du département et fournir en nombre suffisant les unités locales de santé.

La pandémie actuelle instaure une course de vitesse entre la propagation du virus, le degré de sévérité chez les patient·es atteint·es et la capacité de prises en charge des structures sanitaires et nous oblige à agir énergiquement et sans atonie aucune. Nous ne pouvons pas rester sans réaction face à l’irrémédiable mortalité qui touche aujourd’hui notre territoire. C’est chaque Séquano-dyonisien·ne qui est aujourd’hui touché dans sa chair. C’est la raison pour laquelle nous en appelons donc à la responsabilité de tous les acteurs institutionnels, car face à cette crise d’une exceptionnelle ampleur, une amélioration n’est possible que dans la mise en œuvre de mesures aussi draconiennes qu’indispensables.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, l’expression de notre parfaite considération.

Les signataires :

Alexis Corbière, Eric Coquerel, Bastien Lachaud et Sabine Rubin, député·es membres du groupe parlementaire La France insoumise.

Nadège Abomangoli, Silvia Capanema et Pierre Laporte, Vice-président·es du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, membre du groupe Insoumis et communistes

Action Populaire

Le réseau social d'action de la France insoumise

Impliquez-vous dans les actions près de chez vous et faites gagner Jean-Luc Mélenchon en 2022 !

En savoir plus sur Action Populaire