⚠ Le site développé par le gouvernement était jusqu’à peu particulièrement difficile à utiliser. Son fonctionnement a été en parti simplifié depuis. Afin d’apporter votre soutien au référendum, voici une fiche contenant les informations nécessaires pour signer correctement.

Nombre de participant·e·s : Le plus important possible pour atteindre les 4 717 396 signatures
Temps nécessaire : 15 à 30 minutes
Matériel nécessaire :
- 1 ordinateur, un téléphone ou une tablette relié à internet ou le formulaire adéquat
- Vos informations personnelles (noms, prénoms, adresse, commune d’inscription sur les listes électorales…)
- Votre carte d’identité ou votre passeport en cours de validité
- Si possible votre carte d’électeur·rice

Les Aéroports de Paris dont il est question, ce sont les aéroports de Paris-Orly, Paris-Charles-de-Gaulle et Paris-Le Bourget. À eux trois, ces aéroports voient passer plus de 105 millions de voyageur·se·s chaque année, soit plus que la population française.

En mars 2019, l’Assemblée nationale a voté la privatisation de ces aéroports. C’est-à-dire que tout l’argent récolté avec la location des espaces pour les boutiques commerciales ou les redevances payées par les compagnies aériennes n’iraient plus dans les caisses de l’État mais dans les poches des actionnaires.

Or les aéroports de Paris rapportent de l’argent à l’État. Beaucoup. L’année dernière ils ont rapporté 173 millions d’euros rien qu’en dividendes. Jackpot. Mais outre l’aberration économique de vendre une poule aux oeufs d’or, cette privatisation pose deux autres problèmes : de souveraineté et écologique.

De souveraineté, car cela revient à confier une de nos principales frontières, avec 105 millions de personnes y transitant, à une entreprise privée. Et écologique, car garder le contrôle du transport aérien national est un point essentiel pour réussir la transition écologique.

Après le fiasco de la privatisation des autoroutes, dont le prix des péages a depuis augmenté de 20%, il est nécessaire d’empêcher cette nouvelle vente de notre patrimoine commun.

Macron brade les bijoux de famille, ne le laissons pas faire.

En avril 2019, 248 parlementaires ont signé pour engager une procédure de Référendum d’Initiative Partagée (RIP). En effet, depuis 2008 la Constitution permet d’organiser un référendum si il est soutenu par au moins 185 parlementaires et 4,7 millions d’électeurs et d’électrices. 

Le seuil des 185 parlementaires validé, le Conseil constitutionel a autorisé, pour la première fois de notre histoire, la collecte des 4,7 millions de soutiens. Pour signer, il faut se rendre seulement et uniquement sur le site du ministère de l’Intérieur. Les signatures sur d’autres plateformes sont inutiles.

Toutes les personnes en âge de voter et inscrites sur les listes électorales peuvent apporter leur soutien au Référendum. 

Comment apporter mon soutien à ce référendum ?

1 - Par internet, en signant sur le site du Référendum d’Initiative Partagée

Un site internet dédié est mis en place par le gouvernement afin de récolter les signatures des Référendums d’Initiative Partagée (R.I.P.).

Pour soutenir la proposition de loi visant à affirmer le caractère de service public national de l’exploitation des aérodromes de Paris et empêcher leurs privatisations, voici comment faire :

Connectez-vous sur le site du gouvernement en cliquant sur le bouton ci-dessous puis suivez la vidéo tuto et/ou les différentes étapes indiquées ci-dessous :

Consultez la vidéo tuto

Suivez les différentes étapes​

Étape 1

Rendez-vous sur le site du gouvernement dédié au référendum d’initiative partagée.

Cochez la case « Je soutiens » et cliquez sur « Suivant »

Étape 2

Pour continuer, il faudra vous munir d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport).

Après avoir sélectionnez votre pays et département/collectivité de vote, indiquez votre commune de vote en tapant les premières lettres de son nom puis en la sélectionnant dans la liste lorsqu’elle est proposée. 

Rentrez ensuite votre nom de naissance en majuscule puis tous vos prénoms tels qu’inscrits sur votre carte électorale en les séparant par des espaces. N’utilisez pas de virgules dans ce champ. 

Faites particulièrement attention aux accents et aux tirets si il y en a dans vos noms ou prénoms. Pour les femmes mariées : utilisez le nom de naissance uniquement.

Remplissez les différents champs restants vous concernant puis indiquez le nom de votre commune de naissance en tapant les premières lettres de son nom puis en la sélectionnant dans la liste lorsqu’elle est proposée. Une fois tous le formulaire complété, cliquez sur « Suivant »

Étape 3

Pour continuer, il faudra vous munir d’une pièce d’identité (carte nationale d’identité ou passeport).

Vous utilisez votre carte d’identité : le numéro de votre carte d’identité est inscrit en haut de votre carte, juste sous la « République Française ». La date et le département de délivrance sont inscrits au dos de votre carte.

Vous utilisez votre
passeport : le numéro de passeport est en haut à droite sur la page d’information où se trouve la photo, il est composé de 9 caractères (2 chiffres, 2 lettres, 5 chiffres). La date de délivrance se trouve sur la même page.

Une fois les différents champs complétés, cliquez sur « Valider le soutien ».

Étape 4

Vérifiez les informations.

Entrer le code Captacha (ici par exemple : « htygWEn ») en respectant les majuscules et les minuscules. Si vous n’arrivez pas à lire votre code, vous pouvez en demander un autre en cliquant sur [Autre Image] autant de fois qu’il est nécessaire. 

Si vous vous trompez dans votre code pas de panique, vous allez en avoir un autre et pouvoir réessayer. 

Cliquez ensuite sur « Oui, confirmer mon soutien ».

Étape 5

Si vous arrivez sur cette page, bravo, vous avez réussi ! N’oubliez pas de télécharger le récépissé et gardez-le. Si vous avez un message d’erreur, rafraîchissez la page en utilisant la touche F5 de votre clavier. Si besoin, recommencez depuis le début.

2- En déposant votre soutien sur un formulaire papier au guichet de la commune la plus peuplée du canton, d’une circonscription administrative équivalente ou du consulat

Pour connaître les communes, circonscriptions administratives équivalentes et consulats concernés et prendre connaissance des modalités de dépôt des soutiens sur un formulaire papier, veuillez cliquer sur le lien suivant.

N’hésitez pas à partager un maximum cette fiche, à aider les personnes qui souhaitent accomplir  cette démarche et à convaincre autour de vous de signer le R.I.P. contre la privatisation du groupe Aéroports de Paris pour atteindre le nombre de signatures nécessaire.